Pourquoi l’école est dangereuse pour la créativité

Ray Bradbury est un romancier américain qui a publié plus de 600 histoires courtes et 30 livres. Il est principalement connu pour ses Chroniques martiennes, écrites en 1950 et surtout Fahrenheit 451, roman dystopique publié en 1953 et devenu depuis un classique de la science-fiction dans lequel Guy Montag, un pompier vivant aux États-Unis dans un futur lointain où les pompiers n’éteignent plus les incendies (les maisons sont recouvertes d’un enduit ignifugé). Maintenant, ils brûlent ce qui dérange : les livres. Un livre se consume à une température d’environ 233 degrés Celsius, soit 451 degrés Fahrenheit.

Farenheit 451 a obtenu le prix Hugo du meilleur roman 1954.

Dans une interview accordée à James Day, ce dernier lui demande s’il était allé à l’université. Ray Bradbury a répondu :

Je n’ai jamais été à l’université. Je crois même que c’est très dangereux pour un écrivain. Je pense que trop de professeurs sont opiniâtres, trop snobs et trop intellectuels. L’intellect est un grand danger pour la créativité. C’est un risque terrible parce que vous commencez à rationaliser et à constituer des raisons pour lesquelles telle ou telle chose se produit u lieu de rester avec votre propre vérité fondamentale. Ce que vous êtes, ce que vous voulez être… J’ai un autocollant sur ma machine à écrire depuis 25 ans maintenant, qui dit “Ne pense pas

Il a encouragé les individus créatifs à raconter leur propre vérité. Être actif et très émotif dans leur travail. Peu importe si vous êtes écrivain, peintre, danseur, sculpteur, photographe, musicien ou quelque chose en lien avec votre nature créative, vous devez vous impliquer émotionnellement de votre travail pour faire ressortir le meilleur. Ray Bradbury croyait que la créativité était pleine de surprises et il est très important de s’en souvenir.

Continuez votre lecture :  sortir des sentiers battus...oui mais comment ?

Dans Fahrenheit 451, Ray Bradbury à confié que l’un de ses personnages, Guy Montag, lui faisait penser à lui-même. Et c’est la beauté de la créativité, vous pouvez faire connaître un peu de vous-même et libérer beaucoup d’émotions que vous dissimuler au monde . Dans la psychologie junguienne, l’ombre est notre «ego inconscient», des traits négatifs qui flottent en nous tous. Sentez-les et retirez-les lorsque vous êtes au fond de votre création.

N’entrez pas dans le moule créé par l’intellect. Même en tant qu’adultes, nous avons tous de l’imagination et des fantasmes profondément enfouis en nous. Commencez par rester aligné avec votre propre vérité. Cela vous amènera à savoir qui vous êtes et qui vous voulez être.

VOUS AVEZ RAISON !

Ceux qui réussissent savent des choses que les autres ignorent

Vous n’avez pas à laisser votre passé de dicter votre avenir.

Abonnez gratuitement durant 7 jours

3 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation continue : Transformez votre vie |

RESTEZ INSPIRé(e)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin une ressource inspirante pour réfléchir, rêver, évoluer