Quel est votre appel ?

La vie est parfois belle, parfois douloureuse, parfois décevante mais toujours pleine de surprises – de nombreux hauts et peut-être autant de bas. Mais cela reste la vie, un grand maître Zen a dit un jour que c’est à cause de la souffrance que nous sommes attirés par une certaine recherche spirituelle.

Parfois, je me sens vraiment bien, parfois je me sens vraiment mal… telle est la vie. La question que je me pose à présent est est-ce que je ne veux plus souffrir ou est-ce que je veux être libre ?

Quand je souffrais, ce que je voulais vraiment était me libérer de cette souffrance, me libérer du malheur de n’importe quelle manière même si cela devait engendrer de la peine et de la frustration auprès des personnes qui comptent le plus pour moi. Puis, un jour, les choses ne se passent plus comme à l’habitude et la chute fait mal. Difficile à accepter, cette bénédiction déguisée m’a forcé à me lancer dans une recherche spirituelle. Après tout, notre véritable vocation n’est pas de découvrir, par nous-même, qui nous sommes vraiment, et ce peu importe le prix à payer ?

La lecture de livres, de blogs peuvent vous emmener jusqu’à un certain point. Ils sont utiles dans votre recherche spirituelle et peuvent vous orienter dans la bonne direction, mais vous devrez – tôt ou tard – les abandonner pour démarrer votre propre recherche spirituelle. Recherche pour laquelle vous ne pouvez pas compter sur les autres pour votre libération.

C’est sur ce chemin que je me suis retrouvé. Ma forme physique est malmenée, mon mental perturbé. Mais, je l’espère, viendra un moment où tous ces sentiments, toutes ces émotions et ces pensées disparaîtront. Un moment où il ne restera plus rien, mais je serai toujours là. Cela devra être la réalisation de ma vraie nature.

Continuez votre lecture :  Vous les formez, puis elles vous forment

VIVEZ ENFIN LA VIE DONT VOUS RÊVEZ !

Et si une vie épanouissante, heureuse et satisfaisante, exempte d’anxiété, d’insécurité, de ressentiment, de doute de soi et de peur, était vraiment possible ?

Et si la seule chose dont vous aviez besoin était un accès aux bons outils ?

Une réponse

  1. Quel bonheur de vous lire. J’ai en ce qui me concerne fait le choix de m’aimer et de me faire du bien. Faire le deuil de certaines choses, sans violence. Faire des choix tout simplement. je vous souhaite de trouver la paix dans votre chemin de vie. ce n est jamais simple. mais le but est justement de retirer toute violence de nos vie pour y arriver

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation continue : Transformez votre vie

RESTEZ INSPIRé(e)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin une ressource inspirante pour réfléchir, rêver, évoluer