Je ne suis pas une princesse

Je ne suis pas une princesse, parce que je ne porte pas de chaussures en verre. Je porte des chaussures tachées de boue parce que je saute dans les flaques d’eau juste pour le plaisir. Cela me donne envie de faire ce que je veux, pas ce que les autres personnes me disent de faire.

Je ne suis pas une princesse car, en hiver, je ressemble plus à Chewbacca que la Princesse Leia, et je le fais sans remords.

Je ne suis pas une princesse, parce que je me réveille le matin avec des cheveux en pétard, un peu de bave séchée sur le visage et je sais que tout cela est normal. Je fais de l’art abstrait sur ma taie d’oreiller parce que j’oublie parfois d’enlever mon maquillage avant de me coucher.

Je ne suis pas une princesse parce que le seul château que j’ai est la pile de vêtements sales sur ma chaise. Je ne suis pas une femme modèle, ni en termes de comportement, ni en ce qui concerne la prise en charge d’une maison, d’une famille ou de mes cheveux.

Je ne suis pas une princesse ou une arme de séduction massive, je n’attend pas non plus qu’un prince vienne me sauver. Je ne suis pas une princesse parce que je n’appartiens pas à la royauté, mais je suis une vraie femme. Et comme toutes les autres femmes réelles autour de moi, je n’ai pas besoin d’un chevalier en armure brillante pour s’occuper de moi, car je sais que les princes n’existent pas, car les hommes sont aussi des gens normaux comme moi.

Continuez votre lecture :  N'ayez pas peur de progresser lentement

Je ne suis pas une princesse et vous n’êtes pas un prince. Vous n’avez pas de cheval blanc et je n’ai pas de tutu de ballerine. Et tout comme vous et vos amis avez vos défauts, j’ai les miens.

Tout au long de mes années d’adolescence et jeune adulte, j’ai été très prudente quant à la façon dont j’étais perçue. Je pense que j’ai toujours eu cette mentalité de “quelque chose à prouver” en partie parce que j’aime bien travailler, mais aussi parce que rien ne m’a jamais été donné. Il n’y a rien que je respecte plus qu’un travailleur acharné. Notre génération est – malheureusement – vraiment définie par l’argent. Je ne pense pas qu’il y ait quelque chose de mal à en vouloir mais nous ne sommes pas défini par le montant de notre salaire ou les zéro à la fin de notre compte en banque. Je pense que tout le monde mérite la chance de se prouver qu’il est important indépendamment de ses origines, de ses revenus, de son adresse géographique ou appartenance religieuse et nous devons tout faire pour leur donner cette opportunité.

J’ai un poster suspendu dans ma chambre qui dit: “Je ne suis pas une princesse, je n’ai pas besoin d’être sauvé”. J’essaye d’appliquer cela à ma vie dans son ensemble.

Alors non, je ne suis pas une princesse. Les princesses sont pour les contes de fées, et vous et moi sommes dans la vraie vie.

article soumis par Elise Metzger

VOUS AVEZ RAISON !

Ceux qui réussissent savent des choses que les autres ignorent

Vous n’avez pas à laisser votre passé de dicter votre avenir.

Abonnez gratuitement durant 7 jours

4 réponses

  1. Merci pour ce blog bien structuré. Coach professionnel, j’ai besoin de ces connaissances en développement personnel pour mieux accompagner mes clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation continue : Transformez votre vie |

RESTEZ INSPIRé(e)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin une ressource inspirante pour réfléchir, rêver, évoluer