Sauter d’une falaise

Sauter d’une falaise n’est pas une chose que nous pouvons faire à moitié. Soit nous sautons, soit nous ne sautons pas.
Une fois que vous avez sauté il n’y a pas de machine arrière possible. Dès l’instant où vous prenez cette décision, où vous faites ce premier pas, la question de rester motivé devient superflue parce que vous êtes maintenant engagé inconditionnellement. Vous êtes maintenant au milieu d’une expérience, pas d’une n-ième théorie, un autre plan, une nouvelle intention. Ce premier pas crée un déplacement massif.



Certaines personnes ont passé des années à penser. A essayer de comprendre comment construire un escalier pour descendre de leur falaise. Certains ont attendu la solution magique et beaucoup se sont épuisés à essayer de trouver une alternative pour ne pas prendre cette mesure. Trouver un moyen plus facile, une façon plus confortable de faire les choses.
Certains ont perdu des années sur le bord de leur falaise à lire des livres pour identifier la façon dont ils pourraient descendre leur falaise sans risque ni douleur. Certains évitent de regarder en bas, certains attendent que d’autres les amènent en bas et certains ont passé des années à argumenter sur l’existence – ou plutôt la non existence – de leur falaise.

Et certains sautent tous les jours.


Vous avez apprécié cet article ? N'hésitez pas à le partager sur Twitter ou Facebook en utilisant les boutons de partage sur votre gauche !


Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *