Comment vaincre la peur du rejet ?

Ne gâchez plus votre vie en vous préoccupant de ce que pensent ou disent les autres. C’est un conseil que l’on entend souvent. Comme bon nombres de conseils, ils sont plus facile à dire qu’à appliquer. Pour y parvenir, nous devons changer notre façon de voir les choses.

Ce changement peut voir le jour grâce à un petit livre Non C’est Bon, écrit par Richard Fenton que je vous invite à découvrir au plus vite.

Le principe est simple. Si simple qu’il en est redoutable. La vie est une question de nombres, plus vous ferez d’appels, plus vous ferez de ventes. Plus vous ferez d’exercices, plus vous affinerez votre silhouette, plus vous aurez de muscles. Plus vous…, plus vous…

Le paradoxe que souligne Richard Fenton est qu’une personne qui a réussi a du essuyer beaucoup d’échecs, alors que les personnes qui ne connaissent pas le succès ont tendance à éviter l’échec.

[ctt title=”L\’échec n\’est pas le contraire de la réussite: c\’est une étape normale sur la route du succès.” tweet=”L’échec n’est pas le contraire de la réussite: c’est une étape normale sur la route du succès.” coverup=”Bp9d4″]

Si vous ignorez les échec, vous ne pourrez pas profitez des leçons qu’ils peuvent vous donner.

Si vous ne réussissez pas assez vite, c’est que vous n’échouez pas assez vite. Vous ne pouvez pas avoir l’un sans l’autre. Si vous voulez en éviter un, vous aller éviter l’autre.

Pour la plupart des gens, la peur d’entendre “NON” est la seule chose qui les sépare de leur propre réussite. Plus qu’accepter l’échec, ils faut le vouloir.

Continuez votre lecture :  La négativité est destructrice

Accepter l’échec signifie qu’une personne tolérera juste assez d’échecs pour obtenir ce dont elle a besoin dans la vie, sans plus. Vouloir l’échec, d’autre part, signifie que vous les chercher. Et lorsque vous cherchez l’échec, ce dernier commence à devenir amusant !

Le refus peut et doit être amusant et stimulant pour notre vie. Imaginez ce qui pourrait arriver à votre vie – professionnelle ou personnelle – si vous cherchiez les refus plutôt que d’essayer d’éviter les rejets ?

Si la peur de l’échec est en frein à votre développement, vous devez changer votre regard sur le mot ‘NON’.

Vous devez comprendre que le “NON” n’est pas une mauvaise chose, mais un processus pour atteindre l’objectif et que l’échec est une partie nécessaire de ce processus.

VOUS AVEZ RAISON !

Ceux qui réussissent savent des choses que les autres ignorent

Vous n’avez pas à laisser votre passé de dicter votre avenir.

Abonnez gratuitement durant 7 jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation continue : Transformez votre vie |

RESTEZ INSPIRé(e)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin une ressource inspirante pour réfléchir, rêver, évoluer