Le début est la chose la plus difficile

Un des jeux nous jouons le plus souvent avec ma fille de 3 ans est le memory. Vous savez, ce jeu où vous posez un tas de cartes face vers le bas et vous devez, à tour de rôle, tourner deux carte à la fois dans l’espoir de trouver une correspondance.

Chaque fois que je joue à ce jeu, je ne peux m’empêcher de me dire que ce jeu représente bien la vie. Pensez-y. Lorsque vous commencez le jeu, vous ne savez pas où sont les cartes. Alors vous tournez aveuglément deux cartes. Vous explorez, vous essayez de mémoriser toutes les cartes que vous tournez de manière à vous y référer lorsque vous trouvez une carte que vous avez déjà retournée.

Au début – sauf pour quelques rares chanceux – vous ne trouvez pas beaucoup de correspondances. Et vous ne vous y attendez pas. Vous n’arrêtez pas le jeu par frustration en disant “je ne trouverai jamais les mêmes !”

Commencer la partie est le plus difficile. Au memory comme dans tous les projets. Apprendre une nouvelle langue, un instrument de musique, un sport, la mise en place de bonnes habitudes ou encore nouer des relations. Dans certaines de ces activités, on pourrait même penser que la découverte est amusante. Vous faites plus de choses mal que de bonnes choses, mis c’est OK.

Mais parfois, nous avons des attentes irréalistes – en particulier avec des choses comme le démarrage d’une entreprise. Nous nous attendons à un succès rapide voir instantané. Nous attendons de nos idées qu’elles décollent et nous pensons que ce n’est pas une bonne idée si cela ne se produit pas rapidement.

Revenons à notre jeu de cartes. Qu’est-ce qui se passe après les premiers tours ? Vous commencez à tourner des cartes que vous avez vu ailleurs. Il y a encore beaucoup de cartes sur la table, si vous ne pouvez pas vous souvenir de tous ceux que vous avez vu, vous commencez à trouver des pairs. Au début, c’est toujours un challenge. Une correspondance ici et là et les choses commencent à devenir intéressantes. Ceux qui essayaient de mémoriser les emplacements des cartes dès le début, même lorsque les résultats ne suivaient pas, parviendront à ce stade un peu plus tôt. Ils n’ont pas abandonné leur effort suite à l’absence de résultats immédiats.

Au fur et à mesure de la partie, les correspondances se font de moins en moins rares, vous prenez de l’élan et votre croissance est parfois exponentielle. Garder cette vérité peut grandement vous aider à maintenir votre motivation dès le début.

Continuez votre lecture :  La cupidité : une triste illusion

Vous apprenez à jouer de la guitare. Mais au début, vous ne connaissez que deux accords. Vous ne pouvez pas jouer votre morceaux préféré et ce que vous faites ne ressemble pas vraiment à de la «musique». Mais vous continuez. Cela peut prendre des semaines, voire des mois, avant de voir une progression. Beaucoup de gens abandonnent. Mais c’est un passage obligé. Si vous continuez, vous apprendrez un troisième accord. Ensuite un quatrième et ainsi de suite…

La partie la plus difficile est le début. Ne pas abandonner, garder la foi dans votre vision. C’est peut-être pourquoi le monde fonctionne de cette façon. Il est conçu pour détourner les indécis, ceux qui ne croient pas en ce qu’ils font.

Ou c’est peut-être une période d’essai. Le moment où vous êtes censé savoir si ce que vous faites est vraiment pour «vous». Que ce soit quelque chose que vous aimez faire pour le plaisir même de le faire, sans avoir besoin de résultats tangibles.

Je sais que j’ai laissé pas mal d’idées sur le carreau. Et je suis heureux de cela, car elles n’étaient pas vraiment moi. Je les avais commencé parce que je voulais tirer certains avantages de mes efforts – mais ce que je faisais, en soi, n’était pas gratifiant pour moi.

Beaucoup d’entre nous se lancent dans des choses comme ça, avec nos yeux sur le but, et rien d’autre. Avoir la fin à l’esprit quand vous commencez, n’est pas une mauvaise chose en soi. Mais ce que nous ne devons pas oublier, c’est que la vie est ce qui se passe alors que vous êtes “sur le chemin.”
Ne commencez pas quelque chose si tout ce que vous êtes intéresse est le résultat. Faites des choses où le simple fait de “faire” est la récompense.

Le départ est la partie la plus difficile, pour une bonne raison. Vous devez travailler avec peu ou pas de résultats. Vous n’avez aucune preuve que ce que vous faites marche ou va marcher.

Si vous croyez vraiment en ce que vous faites, n’oubliez pas comment vous jouez  au memory. Gardez votre foi.

La partie la plus difficile est le début. Le reste sera plus facile.

VOUS AVEZ RAISON !

Ceux qui réussissent savent des choses que les autres ignorent

Vous n’avez pas à laisser votre passé de dicter votre avenir.

Abonnez gratuitement durant 7 jours

11 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Formation continue : Transformez votre vie |

RESTEZ INSPIRé(e)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin une ressource inspirante pour réfléchir, rêver, évoluer