10 Pensées nuisibles que vous devez abandonner

Nous parlons tous de nous. Pas nécessairement à haute voix, le plus souvent dans nos têtes. Ces messages courts traversent nos esprits comme de petites saccades mentales à chaque stimuli qui nous entoure. La plupart d’entre nous avons 2 à 3 tels éclairs mentaux par minute, soit 2000 à 3000 par jour.

Encore plus étonnant, la plupart de ce que nous nous disons est soit neutre soit négatif. En aucun cas positif si nous ne travaillons activement pour développer l’habitude de la pensée positive. Si nous ne le faisons pas, nos pensées critiquent tout ce qu’elles peuvent. Que ce soit nous ou les autres. Ces pensées négatives nous minent littéralement des milliers de fois par jour.

Bien que nous arrivons à nous défendre, ainsi que défendre les autres, si une personne dit des choses en face de nous mais nous le faisons presque jamais lorsque nos propres esprits diffusent ces choses dans nos cerveaux 24h sur 24, 7 jours sur 7.

“N’oublie pas de faire X. Tu oublies constamment” … “Réfléchis avant de parler”… “Je ne peux pas croire que je l’ai fait! Je suis tellement stupide”… Et, nous sommes tout aussi prompts à juger les autres et souvent beaucoup plus durement : Ce type est un idiot… cette femme est incroyablement égoïste !”

Nos pensées les plus nocives sont celles qui ne sont pas fondées sur la réalité, ce qui signifie qu’elles sont pour la plupart fausses. Le Dr David Burns, célèbre psychothérapeute et développeur de le thérapie cognitive, a identifié 10 de ces “distorsions cognitives” qui influent sur notre humeur et favorise la dépression et l’anxiété. Tout d’abord, examinons la liste de ces 10 distorsions cognitives et voyons comment, en 3 étapes simples, les remplacer par des pensées positives.

10 pensées nuisibles

Tout ou Rien. Vous regardez les choses dans l’absolu. Tout est noir ou blanc. Il n’y a pas de zones grises. Les gens sont de bons ou mauvais. Intelligent ou stupide. Bien ou mal. Beau ou moche. Généreux ou avare. Et ainsi de suite… Ces personnes ont tendance à être perfectionnistes et très exigeantes envers elles-mêmes et les autres. Si cette tendance perdure, ces personnes peuvent devenir des maniaques du contrôle ou de la critique non constructive.

Trop de généralisations. Vous vous concentrez sur des événements isolés et en faites des généralités. Ces personnes ont tendance à se méfier, à être sceptiques et trop intéressées par chaque détails de la vie d’autres personnes. Si cette tendance négative n’est pas contrôlée, vous pouvez devenir une véritable commère.

Les filtres mentaux. Votre esprit filtre toutes les parties positives même des bons événements et se concentre uniquement sur ce les points négatifs que vous pouvez trouver en eux. Si vous obtenez un «A» sur un test, vous vous concentrez sur la question où vous auriez pu avoir un bonus.

Exclusion pure et simple du positif. Vous excluez les parties positives d’un événement. Vous obtenez un «A» sur un test, mais vous vous dites, “Ca ne sert à rien d’être fier parce que je devais étudier deux fois plus que tout le monde pour l’avoir. Je ne suis pas vraiment intelligent”

Sauter rapidement aux conclusions. Vous assumez le pire sans preuve suffisante et tangible pour le soutenir.

Exagération et minimisation. Vous exagérez vos points faibles et minimiser vos points forts, tandis qu’en même temps, vous appliquez les caractérisations inverse pour les autres.

Le raisonnement émotif. Vous prenez vos décisions et vos arguments reposent uniquement sur ce que vous ressentez en ce moment, plutôt que sur la réalité objective. Vous pourriez vous dire : “Je me sens comme une mauvaise personne, alors je dois être une mauvaise personne.”

Et si… Vous préférez vous plaindre de la façon dont tout le monde “devrait” être lieu de traiter avec les situations telles qu’elles sont réellement.

L’étiquetage. Dire “Je suis un perdant” au lieu de dire, “J’ai fait une erreur”. Vous voulez continuer à essayer parce que vous voulez réussir la tâche.

Personnalisation et blâme Si vous vous reprochez quelque chose que vous n’avez pas causé, c’est de la personnalisation. A l’autre côté du spectre, vous pouvez blâmer les autres pour quelque chose qu’ils n’ont pas causé.

Comment remplacer ces pensées nuisibles par des pensées positives

Vous pouvez vous débarrasser des messages négatifs dans votre tête à l’aide d’une méthode appelée la restructuration cognitive. Cela peut sembler complexe, mais le processus en 3 étapes est simple:

1. Prenez conscience de vos pensées négatives. Nous ne sommes pas habitués à écouter activement les “enregistrements” mentaux qui jouent en permanence dans nos têtes. Mais, avec de la pratique, vous pouvez entendre clairement ces messages. Vous serez étonné de voir combien d’énergie négative vous produisez toute la journée! Certaines de ces choses pourraient être vraiment vielles, provenant de vos parents ou des enseignants de l’école élémentaire.

2. Défiez la véracité en les confrontant à la réalité. J’ai depuis longtemps testé ma croyance d’être mauvais en bricolage en envisageant la possibilité d’apprendre.

3. Remplacez toutes les pensées négatives et fausses par de vraies pensées positives. Quand j’ai réalisé que mes compétences en bricolage s’amélioraient progressivement, j’ai eu à rejeter toutes mes pensées négatives qui me suggéraient que j’étais mauvais en bricolage. Chaque fois que la pensée surgit (comme toutes les habitudes, les pensées négatives meurent assez difficilement), je l’ai remplacé avec une pensée plus vrai et plus positive, comme “Je m’améliore de jour en jour”

 

3 thoughts on “10 Pensées nuisibles que vous devez abandonner”

  1. Quinn

    Mille merci pour cet article, je viens de decouvrir votre site.

  2. Jada

    La chose me passionne et devra dorénavant faire figure de référence !

  3. Christopher

    Merci pour ce partage!

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.