Apprendre à écouter nos émotions

Une des choses les plus troublantes associée au rythme de vie actuel est que de nombreuses personnes ressentent le besoin de prendre des médicaments pour aller travailler. Dans la matinée, ils utilisent des médicaments prescrits ou prennent des analgésiques ou autres sédatifs pour s’assurer qu’ils restent de ‘bonne composition’ et n’ont pas de ‘débordements émotionnels’ au bureau. Sans un ‘petit quelque chose’, ils ne se sentent pas capable d’affronter la journée.

Ces exemples peuvent sembler extrêmes, mais d’une certaine manière, beaucoup d’entre nous essayent de s’éloigner et ne pas faire face au stress lié au travail et les autres aspects de nos vies. Quand nous arrivons à la maison, par exemple, nous nous tournons immédiatement vers l’ordinateur, la radio ou la télévision afin d’échapper à la colère, la peur ou le désespoir que nous éprouvons dans notre vie professionnelle.

Comme les “drogues dures”, ces activités vont nous distraire temporairement de ce que nous ressentons.

Bien que ces pratiques puissent nous aider à traverser les journées de travail, elles nous déconnectent de notre corps et ses sensations nous privant ainsi d’une importante source de sagesse qui peut nous guider pour améliorer nos vies.

Nos émotions nous donnent des informations précieuses

Une fonction de nos émotions est de nous signaler quand nous sommes dans une situation qui peut nous desservir. Comme le disent les psychologues Robert Biswas-Diener et Ben Dean, les émotions sont des signaux qui nous indiquent comment les choses se passent. L’engagement au travail, par exemple, nous permet de savoir que notre travail est stimulant et satisfaisant. Lorsque nous camouflons nos émotions afin de rester calme ou garder le moral, nous ne pouvons pas recevoir et profiter de la sagesse de notre corps.

Par exemple, si nous ressentons une certaine lassitude écrasante à chaque fois que nous nous asseyons devant le clavier de nos ordinateurs, notre corps peut nous dire que nous ne nous rapprochons pas du but de notre vie dans ce que nous faisons au travail. Cela peut également être le signal qu’il y a une autre question dans notre vie qui doit être résolue.

Quelle que soit la signification du signal émotionnel, nous ne pouvons qu’en tirer des bénéfices en l’écoutant. Les psychologues Leslie S. Greenberg et Paivio Sandra C. l’expriment très bien lorsqu’elles disent que les émotions peuvent nous aider à améliorer la façon dont nous évaluons nos besoins, nos désirs, nos buts, et nos préoccupations.

Bien sûr, ce n’est généralement pas le point de vue que la plupart d’entre nous ont sur notre sagesse intérieure, en particulier quand cela prend la forme de “sentiments négatifs” comme la frustration ou la lassitude.
La plupart d’entre nous est venu à percevoir ces sentiments comme dangereux. Peut-être craignons-nous que nous pourrions nous mettre dans l’embarras ou sembler faible si nous laissions un peu de place à notre colère ou notre tristesse. Ces craintes sont l’une des raisons pour lesquelles nous prenons des médicaments pour ‘calmer’ nos émotions ou que nous nous tournons vers des distractions telles que la télévision, le shopping, la radio ou Internet

Apprendre à écouter ses émotions

Comment pouvons-nous apprendre à écouter la sagesse de notre corps plutôt que la distraire ou la fuir ? L’idée est de nous laisser vivre pleinement nos émotions alors que nous sommes au travail, avec nos partenaires intimes ou dans un lieu public peut sembler effrayante pour beaucoup d’entre nous. C’est pourquoi je pense qu’un peu d’exercice pour retrouver le contact avec notre corps et la façon dont nous nous sentons est une première étape essentielle.

Le yoga ou la méditation est un excellent exemple de ce type de pratique. La pose et la respiration consciente que nous faisons dans la méditation nous obligent à prêter attention à certaines parties de notre corps qui peuvent être en dehors de notre conscience la plupart du temps.

Renouer avec les zones qui peuvent se sentir engourdies ou lointaines. En y prêtant attention, nous pouvons essayer d’écouter ce qu’elles ont à nous dire et utiliser ces informations pour amorcer les changements que nous devons faire dans nos vies.

Cela peut sembler abstrait, alors laissez-moi vous donner un exemple concret. Croyez-le ou non, faire de la méditation m’a véritablement aidé à changer de carrière. Il y a quelques années, j’étais un employé dans une grande multinationale dans l’informatique. Je souhaitais vraiment faire quelque chose de plus aligné avec ma véritable ‘vocation’, mais je me sentais trop préoccupé par les risques associés à cette transition. Lorsque le désir montait, je sortais, lisait un livre pour me changer les idées.

Un jour, un ami m’a fait remarquer que j’avais l’air stressé, à la fin de la discussion, je me suis décidé à essayer le yoga. Comme je suis devenu plus à l’aise avec les poses que je faisais régulièrement (surtout celles qui impliquaient la flexion des jambes, qui au début étaient une torture pour moi) je me suis trouvé plus à l’aise avec l’anxiété et les autres émotions que j’évitais jusqu’à là.

La tolérance de l’inconfort que j’ai développé à travers le yoga avait atteint un point où je me sentais capable de gérer les risques de changer de carrière. Si j’avais continué à courir le plus loin possible de ce malaise, comme je l’avais fait par le passé, je n’aurais probablement pas pu devenir capable de gérer cette transition.

La méditation est un autre outil merveilleux pour apprendre à recevoir les messages que notre corps nous adresse. Lorsque nous sommes assis seul dans le silence, même si nous n’utilisons aucune technique de méditation spécifique, nous n’avons pas d’autre choix que de ressentir les sensations de notre corps. Nous ne pouvons pas allumer la télévision ou d’aller prendre un verre pour amener notre attention hors de la façon dont nous nous sentons vraiment.

Certaines personnes qui tentent la méditation s’ennuient. Peut être que l’ennui n’est autre que de faire face à des sensations auxquelles nous ne prêtons pas attention la plupart du temps.

De la même façon, plus nous devenons capables de tolérer des sensations désagréables telles que l’ennui, plus nous développons la capacité à prendre des risques et explorer de nouvelles possibilités dans nos vies.
Peut-être que, comme moi, vous pourrez surmonter l’anxiété lié à un changement de carrière. Ou peut-être dépasser les peurs qui peuvent nous empêcher d’avoir des relations intimes satisfaisantes… La méditation peut affecter notre qualité de vie de nombreuses façons inattendues.

Apprendre à entendre les messages de notre corps peut être un processus inconfortable au début. Notre corps peut nous dire ce que nous ne voulons pas entendre. Mais si nous voulons vraiment apporter la paix dans nos vies, renouer avec cette sagesse est essentiel.

2 réflexions sur “Apprendre à écouter nos émotions”

  1. Très bon article qui laisse à réfléchir.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.