Chaque mot, chaque pensée compte

Parfois, nous formons des habitudes, bonnes et mauvaises, sans même nous en rendre compte. Que ce soit notre façon de nous tenir ou de nous exprimer, nous avons des habitudes qui nous caractérisent.

Je parie qu’il y a certaines phrases, certaines expressions que vous utilisez tout le temps. Et si je vous demandais de me les dire, vous n’en seriez probablement pas capable – du moins pas toutes . Cependant, si demandais à un ami proche ou à un membre de la famille, ils seraient probablement en mesure de répondre immédiatement.

Si vous me posiez la même question, je répondrais assez rapidement que je dis «cool» assez souvent ! En fait, c’est quelque chose que je dis régulièrement depuis des décennies.

Mais il y a une autre phrase que j’ai eu l’habitude de répéter à maintes reprises. Je ne sais pas quand ça a commencé, mais j’ai pris l’horrible habitude de dire «Non, mais …» ou «Non, mais oui …» ou encore «Non, mais c’est clair»

Quand cela a été porté à mon attention, je n’y ai pas cru. Mais quand j’ai vraiment commencé à faire attention à mes mots, je ris de voir à quelle fréquence cette phrase sort automatiquement de ma bouche.

Alors est-ce vraiment un gros problème ?

Eh bien, si les mots étaient de nature positive alors la réponse serait non, bien sûr, ce ne serait pas un gros problème.

Cependant, parce que mon habitude verbale contenait un mot négatif tel que «non», la réponse est oui, c’est un problème car elle insère une charge négative dans la conversation. Et cela peut immédiatement envoyer à la personne avec qui vous parlez dans une position défensive.

Les habitudes verbales ne se limitent pas à certains mots ou à certaines expressions, mais peuvent également se rapporter à la manière dont vous parlez couramment. Avez-vous déjà entendu des gens dire des choses comme:

  • Je ne ferais jamais ça.
  • Je ne peux pas croire que vous essayez cela à votre âge !
  • Ils doivent être fous pour faire ça.
  • Si tu veux le croire, vas-y.
  • Comment peux-tu même penser ça ?
  • Que vont penser les gens ?
  • Ne fais pas ça !
  • Je ne suis pas assez mince, ou je suis trop gros pour aller à la plage.
  • J’aurais honte si j’étais toi.
  • Je n’oserais pas essayer ça.
  • A quoi pensais-tu quand tu as fait ça?

Le problème avec des phrases telles que celles-ci est que non seulement elles sont négatives, mais elles sont souvent basées uniquement sur vos perceptions et/ou vos hypothèses .

De plus, si nous parlons avec une négativité sous-jacente, nous pensons probablement de manière négative. Tout comme un placebo peut avoir un effet positif sur la santé, le nocebo (dans ce cas la croyance que quelque chose de négatif va se produire) ne peut avoir qu’un résultat négatif. Ainsi, sur cette base, il est important de prêter attention non seulement à vos mots mais aussi à vos pensées.

Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais voici une activité qui m’a vraiment aidé à remarquer mes paroles et mes pensées. Et je crois que cela peut vous aider aussi ! N’oubliez pas d’être totalement honnête avec vous-même.

Prenez note du nombre de fois où vous utilisez des mots ou avez des pensées ayant un ton négatif, à partir du moment où vous ouvrez les yeux le matin jusqu’à ce que vous vous endormez le soir. Voici quelques trucs à prendre en compte:

  • À quelle fréquence avez-vous pensé ou dit quelque chose de négatif à propos d’autres personnes, que vous les connaissiez ou non ?
  • À quelle fréquence avez-vous utilisé des mots négatifs lorsque vous avez parlé à quelqu’un d’une autre personne OU de vous-même ?
  • Combien de fois avez-vous eu une pensée négative à votre sujet ?
  • À quelle fréquence avez-vous eu des pensées négatives et / ou des mots au sujet de votre apparence ?
  • À quelle fréquence vos pensées négatives étaient-elles liées à votre estime de soi ?
  • Aviez-vous peur de dire quelque chose parce que vous ne saviez pas comment les gens réagiraient ?
  • Vous êtes-vous arrêté de faire quelque chose à cause de ce que vous pensiez que les autres pourraient penser ?
  • Combien de fois avez-vous pensé que quelque chose irait mal sur la base d’une expérience passée ?
  • Comment vous sentez-vous immédiatement après une pensée négative ou un mot négatif que vous avez utilisé envers quelqu’un d’autre ou vous-même ?
  • La pensée est-elle basée sur une hypothèse, une perception ou un fait ?
  • Avez-vous saboté un résultat positif possible en vous concentrant uniquement sur vos pensées négatives ?

Je parie que vous serez surpris du résultat de cette activité. C’est, en général, extrêmement instructif !

Maintenant que vous êtes plus conscient de vos pensées habituelles et des mots que vous employez, vous pouvez commencer à les remplacer par quelque chose de plus positif. Et voici la meilleure partie, peu importe si vous croyez la pensée ou le mot positif, tout ce que vous avez à faire est d’en envisager la possibilité. Cela suffit souvent à changer votre perception.

Une fois que vous ouvrez la porte aux possibilités, des choses incroyables commencent à arriver !

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.