Comment ne pas stresser ?

Tout le monde doit, à un moment ou à un autre, faire face au stress, mais très peu d’entre nous prenons le temps d’y réfléchir vraiment. Pour faire simple, le stress est une pensée. Ni plus ni moins. Nous avons donc un contrôle complet sur le stress car ce n’est pas quelque chose qui nous arrive, mais quelque chose qui se passe en nous. Pour autant, le fait que le stress soit une pensée, il peut avoir des manifestations physiques.

La définition du stress

La définition du stress est une tension physique ou mentale résultant de facteurs qui tendent à modifier l’équilibre existant.”. En d’autres termes, c’est un déséquilibre dans nos pensées.

Une définition médicale du stress serait la perception d’une menace réelle ou imaginaire pour votre corps ou votre ego. Cela pourrait aussi bien être un tigre que la conviction que votre conjoint est en colère contre vous (même s’il ou elle ne l’est pas). Notre esprit ne sait pas faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Ainsi, que ce soit vrai ou imaginé, lorsque vous percevez quelque chose de stressant, cela va créer la même réponse.

Une cascade d’adrénaline, de cortisol et d’autres hormones de stress inondent votre système, augmentent votre rythme cardiaque, ce qui va augmente la pression artérielle. Le mot clé jusqu’ici est que le stress est une perception, un point de vue.

Lorsque je souffrais de migraine, à peine capable de travailler, devant m’occuper de mes deux enfants, je ne semblais jamais voir le bout. Je ne pouvais plus dormir et tout semblait stressant. Puis, un homme sage m’a dit que je devais arrêter de me préoccuper. Plus facile à dire qu’à faire… Je lui dressais donc la liste complète de tous les événements extérieurs réels qui étaient réellement stressants pour moi. Il ne cessait de répéter que se soucier était toxique. Ce qui comptait vraiment était la façon dont je voyais chaque situation, et il a continué à me dire que je devais juste arrêter de me préoccuper.

Et lentement, très lentement, je me suis entraîné à observer mes pensées, mes perceptions, et quand une pensée stressante entrait dans ma tête, je prenais une profonde inspiration, et je la laissais aller. Puis, comme un muscle, cette capacité à laisser aller les pensées stressantes devenait plus forte.

Mais bien sûr, la vie suit son court et les choses stressantes reprennent le dessus… Comme tout le monde, je suis aspiré par la pensée négative, ce qui crée un stress dans mon corps. Mon sommeil est interrompu, mes muscles se serrent, mon humeur change…
Nous sommes tellement attachés à notre façon de penser, à nos croyances au sujet de la façon dont les choses devraient être ou ne devraient pas être, que nous nous rendons littéralement malades.

Cela ne veut pas dire que je ne réagit plis à l’injustice ou n’éprouve plus des sentiments intenses de joie, de bonheur, de tristesse… bien sûr. Mais j’essaie juste d’être pleinement conscient lorsque ces sentiments viennent. C’est la seule chose que je puisse faire.

La plupart des gens, quand ils regardent ma vie, pensent que je suis fou et se demandent pourquoi je ne suis pas plus stressé. Mais je ne pense pas être fou. En fait, c’est assez simple. Je ne m’inquiète pas de beaucoup de choses. Je fais ce que j’ai à faire et continu d’avancer.

Et quand les choses deviennent hors de contrôle, cela arrive régulièrement, j’essaye de garder mon calme et d’y faire face. Les points suivants m’aident à faire face et – je l’espère – vont vous aider à affronter le stress dans votre quotidien.

Bougez

La meilleure façon d’évacuer les hormones de stress sans avoir à changer votre façon de penser est de suer. Faire de l’exercice, courir, marcher, danser, sauter… Le yoga fait également des merveilles en alliant le mouvement et la respiration.

Respirez

La plupart d’entre nous retenons notre respiration ou, au contraire, respirons rapidement. Par contre, c’est la respiration lente et profonde qui répond le mieux au stress. La raison en est simple, le nerf de relaxation passe par votre diaphragme et est activé à chaque respiration profonde. Prenez cinq respirations maintenant, et observez comment vous vous sentez différemment après.

Dormez suffisamment

Le manque de sommeil augmente les hormones du stress. Faites de votre sommeil une priorité. Si vous avez besoin de huit heure de sommeil, faites tout ce que vous pouvez pour les avoir. Faites une sieste si vous le pouvez.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.