Comment trouver la paix intérieure ?

Le chemin de la paix intérieure n’est ni simple ni court. Vous ne pouvez pas simplement vous réveiller un jour et décider que vous allez trouver la paix intérieure. C’est un processus, un voyage qui doit être apprécié à chaque étape. Vous devez être prêt à lâcher prise et accepter votre spectre complet d’émotions. Vous devez être prêt à sortir de la boîte où vous vous êtes enfermé, à recommencer de zéro, à vous connaître à nouveau et à faire des erreurs. Et plus important encore, vous devez réaliser que vous seul contrôlez vos réactions physiques et émotionnelles et que celles-ci peuvent être modifiées pour le mieux.

Aucun article ni même un livre sur le développement personnel ne vous donnera les réponses pour parvenir à la paix intérieure. Ce qu’ils peuvent faire, c’est vous aider à initier un changement en vous en apportant de la lumière sur quelque chose dont vous n’étiez pas au courant auparavant. Une fois que vous avez pris conscience des moyens d’améliorer votre vie, vous pouvez commencer de véritables transformations. Ces transformations sont des changements de paradigme ou des évolutions de l’esprit et de l’âme.

Souvent, les gens vivent dans un faux sentiment de paix intérieure. Le dicton «Le bateau est en sécurité dans le port. Mais ce n’est pas pour cela que les bateaux ont été construits» En est un parfait exemple. Si vous vivez votre vie dans «le port» et ne sortez jamais de votre zone de confort, vous vous tromperez en vous faisant croire que vous avez l’harmonie à l’intérieur. Vous devez être prêt à vivre toutes sortes d’émotions et à relever certains défis pour apprendre à vous connaître par le biais des autres et de vos expériences.

Déchargez vos bagages émotionnels

Tout le monde a un certain bagage émotionnel qu’il emporte partout avec lui. L’idée de trouver la paix intérieure consiste à décharger ce bagage afin que vous puissiez vous sentir léger, en bonne santé, dynamique, libre.

Quel est ce bagage émotionnel ? Cela se présente sous de nombreuses formes et certains exemples pourraient être la honte pour des actes passés, des jugements envers autrui, être victime, abusé, ressentir de la culpabilité pour des erreurs passées, avoir des croyances déformées sur vous-même et les autres, des insécurités et des problèmes d’image corporelle. Chaque personne est unique dans sa génétique et sa socialisation. Ajoutez à cela des expériences uniques tout au long de la vie et vous obtenez des individus complexes qui rebondissent dans tous les sens, parfois positifs, parfois négatifs.

Le secret de la résolution de vos problèmes consiste à sortir votre navire du port et à interagir avec les autres. C’est une partie essentielle de l’ apprentissage de vous-même. Tout ce que vous voyez chez les autres, vous l’avez aussi en vous et tout jugement que vous portez envers autrui, vous concerne vous. Cela s’applique aux «bonnes» et aux «mauvaises» choses que vous reconnaissez.

Un exemple de ce que cela signifie est que si vous réagissez avec colère envers une personne qui pleure sans avoir aucune compassion pour sa situation, il se peut que vous soyez en colère contre vous-même. Lorsque vous refusez d’accepter quelque chose, en vous, vous ne l’accepterez pas non plus.

Nous devons commencer à examiner notre façon de réagir aux gens et aux situations. Nous devons travailler à lisser ces «aspérités» que nous avons tous, parce que vous ne pouvez pas trouver la paix intérieure si vous vous jugez constamment, que ce soit vous ou les autres.

Une fois que vous vous ouvrez à la vérité, vous ne pourrez plus revenir en arrière. L’idée est simple: si vous n’avez pas l’émotion, la pensée, le trait, la personnalité en vous, vous ne les reconnaîtrez pas chez quelqu’un d’autre. Nous voyons quelqu’un faire la grimace et, comme nous le faisons lorsque nous mangeons quelque chose d’aigre, nous présumons qu’ils éprouvent également ce même sentiment de manger quelque chose d’aigre.

Ce n’est pas le cas – ce jugement projette de notre esprit comme un film de notre propre expérience, et nous ne sommes même pas conscients que nous le faisons. Utilisez vos interactions pour vous améliorer et développer votre compassion pour les autres en réalisant vos propres fautes et problèmes.

Toutes les choses que vous admirez ou pour lesquelles vous êtes jaloux, vous les avez aussi en vous-même. Peut-être avez-vous toujours admiré cette personne pour sa facilité à parler à des inconnus, sachez qu’il a du s’exercer tous les jours et se discipline lui-même. Vous savez au fond de vous que si vous le faisiez aussi, vous pourriez être aussi bon. Vous pouvez choisir de réaliser que c’est de là que vient votre jalousie et l’utiliser pour vous changer vous-même grâce à votre nouvelle conscience de soi ou rester assis dans l’amertume et la jalousie en niant vos propres talents non développés.

Abandonnez le contrôle

Vous devrez abandonner le contrôle pour trouver la paix intérieure. C’est le contrôle que vous exercez sur quiconque dans votre vie et le contrôle sur la vie elle-même. Une chose que vous ne pouvez pas faire si vous voulez la paix, c’est donner à quelqu’un d’autre le pouvoir de contrôler vos sentiments. Lorsque vous essayez de contrôler quelqu’un, il finit par vous contrôler. Si vous estimez avoir besoin de surveiller chaque mouvement de quelqu’un ou de le laisser être avec vous tout le temps, vous vous limitez au même. Vous devez développer la confiance et abandonner la peur.

Si vous avez peur, acceptez-la pour ce qu’il est, une émotion à la fois inoffensive et inconfortable. Ce n’est pas grave et lorsque vous l’avez surmonté à plusieurs reprises, cela devient facile. Ne dites jamais «Vous me faites me sentir tellement en colère / triste / frustré! Il s’agit de développer une intelligence émotionnelle et de permettre aux gens de vivre leur vie sans être responsables de leurs réactions.

Faites confiance à ceux qui disent qu’ils vous aiment et faites confiance à chaque interaction que vous avez. N’essayez pas de lire dans les choses, cela ne sert à rien. Ce que les autres pensent ne vous regarde pas et vous ne serez jamais assuré de régler le problème, alors laissez-le aller. Cela n’arrivera pas en un jour, mais continuez à travailler sur vous-même.

La peur pour une raison quelconque a été appliquée à tant de situations de notre époque. La peur est en réalité une réaction d’adrénaline à une situation pour laquelle nous ressentons instinctivement le besoin de fuir. L’inquiétude, le stress ne sont pas de la peur. Vous vous inquiétez peut-être de faire cet entretien mais vous ne vous sentez peut-être pas stressé (e). Dans tous les cas, vous n’avez pas peur. Reconnaissez ces émotions lorsqu’elles se présentent, faites-leur savoir qu’elles sont justifiées, puis poursuivez vos projets.

Le déni est comme une maladie qui se propage dans votre esprit et celui de vos amis. Les semblables s’attirent et vous pouvez parier que vos amis vous ressemblent plus que vous ne le réalisez. Tant de groupes ou de cercles se soutiennent mutuellement en trouvant des excuses plus ou moins valables pour justifier tel ou tel comportement, ce qui inhibe la croissance personnelle.

Nous ne pouvons que nous changer nous-mêmes

Pourquoi quelqu’un voudrait-il s’embêter avec toutes cette affaire de paix intérieure ? Pour mettre fin au cycle des hauts et des bas, des émotions surgissent quand vous ne les voulez pas, les interactions avec les autres deviennent diplomatiques et utiles et vous pourrez faire l’expérience d’un calme intérieur et d’une confiance en soi que les mots ne peuvent décrire. Vous n’aurez plus de petites conversations pleines de commérages, mais vous commencerez à parler d’idées et d’événements intéressants et positifs.

Le vieil adage «mêle toi de ce qui te regarde» est basé sur la sagesse. Nous ne pouvons que nous changer nous-mêmes et ce n’est pas à nous de juger de la façon dont les autres vivent leur vie.

Comme nous en avons déjà discuté, tout jugement que nous formulons est en réalité lié à nous-mêmes. Ne perdez pas un temps précieux ou de l’énergie sur ce que les autres font de leur vie et apprenez à ne rien prendre personnellement.

Chaque fois que quelqu’un prend la décision de dépenser son temps ou son énergie, c’est à lui de le faire. Ne vous mêlez donc pas de ce qui n’est pas voulu et ne croyez pas que tout dépend de vous. Vous ne pouvez en aucun cas connaître les répercussions de vos avis sur les autres, alors gardez les lèvres scellées, même lorsque l’envie vous semble écrasante de donner votre avis.

Méditation et paix intérieure

La méditation est une partie très importante de la recherche de la paix intérieure. La méditation n’est pas seulement de la détente, c’est un mode de vie. Lorsque vous méditez en tant que forme de relaxation, vous accédez à des zones de votre esprit qui sont normalement cachées derrière des pensées et des souvenirs quotidiens. Vous êtes en mesure d’éliminer toutes les pensées mesquines et d’accéder à votre subconscient plus profond pour faire face à ce qui se passe. Cela peut aider à accélérer votre chemin vers la paix intérieure, car la méditation vous détend et vous vitalise physiquement, émotionnellement, mentalement et vous reconnecte spirituellement.

L’acceptation de soi est importante et vous devez vous rappeler de ne pas être dur avec vous-même. Nous sommes tous ici sur cette terre en train d’apprendre et de grandir chaque jour. Lorsque vous commencez à ouvrir les yeux et à devenir plus conscients de vous-même, vous pouvez commencer à ressentir un nouveau sens à la honte, l’embarras, le défi ou l’insuffisance. C’est une bonne chose.

La première étape de la guérison consiste à voir les problèmes et les difficultés que vous avez. Ensuite, vous êtes dans un endroit où vous pouvez travailler. Soyez prêt à accepter vos fautes et à réaliser que ce sont vos problèmes à surmonter pour que vous puissiez vivre une croissance personnelle.

Traverser la vie en pensant que vous êtes parfait n’est pas le moyen d’apprendre quoi que ce soit et c’est au travers de moments difficiles. Soyez prêt à vous jeter dans des situations où vous ferez des erreurs, car vous en apprendrez probablement le plus sur vous-même.

Acceptation de soi

Envisagez de prendre le temps de dresser une liste des choses que vous craignez le plus dans la vie. Ensuite, réfléchissez sérieusement aux moyens de lutter contre ces peurs et de les surmonter.

Vous devriez ajouter davantage de choses à votre liste au fur et à mesure que vous devenez plus conscient de vous-même, car vous aurez plus de réalisations quant à qui vous êtes et ce que vous pouvez travailler pour vaincre.

Lors de la rédaction de la liste, examinez attentivement vos réactions aux situations et souvenez-vous que la peur n’est pas simplement ressentie comme une peur et est souvent déguisée en colère.

Un exemple parfait est la mère qui ne peut pas retrouver son enfant pendant quelques minutes au supermarché. Une crainte vient sur elle et quand elle ne le trouve pas, elle réagit avec la colère et crie car l’enfant est allé un peu trop loin. C’est une réaction excessive et n’est pas une véritable expression de ses émotions. La peur reste supprimée et non reconnue, elle ne sera donc amplifiée la prochaine fois qu’une situation similaire se produira.

Vous devez être prêt à être honnête avec vous-même et les autres. Si vous ne pouvez pas être honnête, vous ne pourrez pas trouver de synchronicité dans votre vie.

2 réflexions sur “Comment trouver la paix intérieure ?”

  1. cendre

    Bonjour. C’est dommage qu’à chaque article un peu long, des fautes de frappe, d’accord ou d’orthographe viennent “casser” le rythme de lecture et parfois changer le sens de la phrase (i.e. médiation au lieu de méditation).

    1. Instants Présents

      Merci d’avoir pris le temps de commenter. Nous allons mettre l’accent sur une meilleure relecture avant la publication.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.