Comment briser les limites de votre zone de confort

Lorsque nous sommes dans notre vingtaine, nous aimons prendre des risques, mais ces risques que nous prenons ne changent généralement pas notre vie, car nous sommes peut-être encore un peu immatures. Ensuite, nous atteignons la trentaine et commençons à réfléchir périodiquement à ce que nous avons fait de notre vie jusqu’à là et nous nous demandons si cette opportunité qui se présente nous offrirait quelque chose de significatif. Nous envisageons de prendre le risque mais nous justifions souvent de ne pas le faire en nous disant quelque chose comme : « Je n’ai que 30 ans, il me reste beaucoup de temps pour le faire ».

Nous rejetons alors le regret ou l’opportunité et retournons dans notre zone de confort. Qu’est-ce qui se passe alors ? 10 ou 20 ans peuvent s’écouler avant que nous ayons une autre raison de considérer quelque chose de différent, quelque chose qui sort de cette zone de confort.

La vie commence à la fin de votre zone de confort. – Neale Donald Walsch

Beaucoup de personnes ne réalisent pas ou ne sont pas « conscientes » avant d’avoir 40 ans, voire 50 ans ou plus de ne pas avoir pris suffisamment de « risques » pour vivre la vie dont ils rêvaient.

Ensuite, elles regardent en arrière et souhaitent pouvoir revivre ces années peur – peut-être – faire les choses différemment, être plus courageux, prendre plus de risques ou avoir plus de succès.

Ne vous inquiétez pas ! Il n’est pas trop tard ! Quel que soit votre âge, regardez à l’intérieur de vous-même et trouvez ce désir brûlant ou invoquez ce que vous souhaitez. Alors, par tous les moyens, sortez de cette zone de confort et poursuivez ce désir. Commencez à suivre vos rêves, faites un voyage à des milliers de kilomètres de chez vous, sortez et trouvez votre âme soeur, mais par tous les moyens, arrêtez d’être assis sur votre canapé à espérer avoir cette âme soeur, à avoir ce travail dont vous rêvez tant…. Ces choses ne viendront pas à vous toutes seules. C’est à vous d’aller les chercher.

Bien sûr, il peut être difficile d’essayer quelque chose de nouveau ou de poursuivre une passion, mais jusqu’à ce que vous ayez le courage de mettre vos peurs sous-jacentes à l’écart et de vous en occuper, vous serez assis à un âge avancé, souhaitant que vous ayez fait les choses différemment.

La peur n’est rien de plus que quelque chose que nous créons tous dans nos esprits. Lorsque vous affrontez la peur en passant à l’action, la peur se dissipe avant de disparaître. Et, plus vous faites face à votre peur, moins elle refera surface dans de nouvelles situations. Avec le temps, vous aurez reconditionné votre esprit subconscient pour reconnaître votre courage plutôt que la peur comme norme.

Il m’a fallu des années pour comprendre cela et commencer à poursuivre mes passions, et chaque peur que j’ai regardé en face m’a donné plus de confiance et de courage que ce que je pensais être capable d’avoir.

La vie est supposée être facile, amusante et épanouissante, pas difficile et ennuyeuse. Lorsque vous sortez de votre zone de confort, vous constaterez que tout change et que la vie est ce qu’elle est censée être !


RECEVEZ CHAQUE MATIN UNE AFFIRMATION POSITIVE
Réfléchir, rêver, grandir
Développez un état d'esprit de croissance, surmontez les croyances auto-limitantes et transformez votre façon de penser et de ressentir la vie avec nos affirmations positives. Service 100% gratuit - Désabonnez-vous à tout moment


9 réflexions sur “Comment briser les limites de votre zone de confort”

  1. Léonie

    Toute vérité est bonne à dire. Ce sont les âmes qui ne sont pas prêtes à la supporter. Alors parfois on cherche des astuces, on fait des scènes pour passer le message. Il faut à tout prix dire la vérité car ça vous libère vous même, et vous rend plus léger…

  2. Gabriel

    Votre article m'a donné de nouvelles idées. Je vous remercie.

  3. Philippine

    Bonjour. Cet article ne pouvait pas être mieux écrit ! La lecture de cet article me rappelle mon ancien compagnon de chambre. Il n'arrêtait pas de parler de ce sujet. Je lui transmettrai cette page. Je suis à peu près certain qu'il la lira avec intérêt. Merci pour ce partage.

  4. Zoé

    Certains d'entre nous savent que vous présentez des étapes importantes sur ce blog et que vous encouragez fortement la contribution d'autres personnes sur ce sujet, alors que notre propre enfant découvre vraiment beaucoup de choses. Je vous souhaite beaucoup de plaisir pour le reste de l'année.

  5. Vincent

    Excellent article, cependant, je me demandais si vous pouviez développer un peu plus sur ce sujet ?

  6. Thomas

    Je voulais simplement écrire un petit mot pour vous remercier de ces merveilleux conseils et astuces que vous donnez sur ce site.

  7. Cédric

    Cela vous dérange-t-il si je cite quelques-uns de vos articles, à condition que je mentionne le crédit et les sources qui renvoient à votre blog ? Mon blog est dans la même thématique que la vôtre et mes utilisateurs pourraient bénéficier de certaines des informations que vous fournissez ici. Veuillez me faire savoir si vous êtes d'accord. Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut