Êtes-vous du genre à vouloir plaire aux autres ?

Souvent, vouloir faire plaisir aux autres se produit à un niveau inconscient, et nous le faisons parfois en raison de la « survie ». Cependant, cela peut conduire à beaucoup de situations toxiques et n’est pas nécessairement sain, surtout si nous ne sommes pas au courant.

Sur le chemin du développement personnel, la clé de la croissance est toujours la conscience de soi. Mais je voudrais souligner qu’être conscient et faire réellement la guérison sont deux choses différentes. Certains peuvent être conscients et penser qu’ils sont guéris, mais ce n’est pas tout à fait la même chose. Les gens disent souvent, oui, ils savent, mais ils ne savent pas vraiment s’ils opèrent encore de leurs blessures.

Alors pourquoi voulons-nous «plaire aux autres » ?

  • pour éviter les conflits
  • pour éviter la confrontation
  • pour éviter le rejet
  • pour éviter le jugement
  • bien d’autres raisons…

Plaire aux gens est un comportement appris parce que nous avons observé comment d’autres personnes l’ont fait, et nous nous en sommes tirés, du moins c’est ce que nous pensons. Mais plaire aux gens a de nombreux impacts négatifs à long terme sur soi-même. Parce que nous finissons par compromettre notre propre bonheur et nos choix pour le bonheur et / ou les choix des autres.

Nous nous sommes mis en place pour être martyrisés, et même pas dans le bon sens. Parce qu’avec le temps, nous en voulons aux autres de ne pas penser à notre bonheur. Nous pensons que juste parce que nous nous soucions du bonheur des autres, nous nous attendons à ce qu’ils fassent de même. Mais cela arrive rarement. Si vous voulez de tout cœur vous martyriser pour le bonheur des autres, vous devez le faire à partir d’un espace de conscience de soi complète, sans aucune attente de quoi que ce soit en retour, sans apitoiement sur vous-même, sans crier au scandale ou traitement injuste lorsque les autres ne reconnaissent pas vos efforts.

Pas facile, n’est-ce pas?

Parce que la réalité est que la plupart des gens ne sont tout simplement pas assez mûrs spirituellement ou psychologiquement pour pouvoir le faire sans attentes en retour.

Dans les relations à long terme, cela peut faire en sorte que les liens avec les gens deviennent aigres et certainement toxiques. Et puis nous tenons les autres en otage, parce que nous avons été « nobles » de penser à leur bonheur, et nous voulons qu’ils fassent la même chose pour nous.

C’est pourquoi la communication est si importante dans les relations à long terme. Il ne peut pas être construit sur la base de présomptions. Nous ne pouvons pas présumer que quelqu’un fera quelque chose pour nous si nous ne le communiquons pas en premier lieu. En présumant et en n’obtenant pas ce que nous voulons, puis en faisant une crise de colère, vous pouvez voir à quel point cela peut devenir tordu.

Si vous avez du mal à plaire aux gens et que vous sentez que vous devenez de plus en plus invisible, c’est votre réveil pour obtenir de l’aide, car les choses ne vont pas s’améliorer d’elles-mêmes.

Et vous ne ferez pas non plus de progrès si vous décidez simplement « Je ne m’épuiserai plus à vouloir plairai plus aux autres », parce que les racines profondes de votre psyché vous indiquent qu’il y a des déséquilibres non résolus qui doivent être guéris. Ils ne disparaissent pas d’eux-mêmes, tout comme la saleté ne disparaît pas même si vous choisissez de ne pas la regarder.

Ayez du courage et faites quelque chose pour vous-même, pour changer.


RECEVEZ CHAQUE MATIN UNE AFFIRMATION POSITIVE
Réfléchir, rêver, grandir
Développez un état d'esprit de croissance, surmontez les croyances auto-limitantes et transformez votre façon de penser et de ressentir la vie avec nos affirmations positives. Service 100% gratuit - Désabonnez-vous à tout moment


4 réflexions sur “Êtes-vous du genre à vouloir plaire aux autres ?”

  1. Pierre

    Mes amis et moi étions en train de parcourir les conseils utiles et agréables du blog et, soudain, j'ai eu un soupçon terrible de ne pas avoir exprimé mon respect à l'égard de l'équipe du blog.

  2. Guillaume

    Hmm, il semble que je n'ai pas pu envoyer mon premier commentaire (il était extrêmement long) alors je pense que je vais juste résumer ce que j'avais écrit et dire que j'apprécie énormément votre blog. Je suis également un écrivain de blog en herbe, mais je suis encore novice en la matière. Avez-vous des recommandations à faire aux rédacteurs de blogs débutants ? Je vous en serais reconnaissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut