Estime de soi : avez-vous le syndrome de calimero ?

Formation Développement personnel en ligne

Aujourd’hui, je veux vous parler d’un des endroits communs où notre esprit se réfugie volontiers: la victimisation.
Le victimisme est un mauvais endroit plein de larmes et de plaintes où il aime se réfugier dans l’esprit.

Et savez-vous pourquoi ?

La raison est simple: être victime renforce notre sentiment d’identité.

S’identifier au rôle de victime nous procure une certaine satisfaction, ainsi qu’un sentiment illusoire de consolation. Il satisfait notre identité de pauvres victimes, un endroit où nous n’avons aucun pouvoir sur ce qui nous arrive. Et donc, aucune responsabilité .

COMMENCEZ VOTRE VOYAGE VERS LA VIE DE VOS RÊVES

Et c’est précisément la clé de la compréhension: si je suis une victime, je n’ai aucun pouvoir sur moi-même et donc aucune responsabilité.

C’est pourquoi le rôle de victime nous est si cher: il nous met dans une condition de passivité (dangereuse) envers les autres et les événements de la vie. De cet endroit, nous ne pouvons que nous plaindre sans qu’on nous demande aucun effort, aucun engagement à prendre les choses en main et à changer nous-mêmes et nos vies.

Je ne vous réprimande ni ne blâme aucune catastrophe planétaire: le victimisme n’est pas un fait personnel mais une attitude culturelle.

En fait, ceux qui pleurent sur eux-mêmes ont longtemps appris qu’en jouant le rôle de la victime, ils auront la sympathie et la compréhension des autres. Et c’est la partie consolante de la victimisation. Un peu comme nous le faisions quand nous écorchions nos genoux tombant du vélo: nous courions les larmes aux yeux auprès de notre mère, hurlant comme des sirènes d’ambulance, sachant que nous trouverions une paire de bras prête à nous accueillir et des lèvres prêtes à embrasser notre blessure.

Le problème est que, au fil des années, nous sommes restées à l’intérieur des filles du passé, convaincues de notre pouvoir d’attirer l’attention et l’approbation des autres grâce à notre attitude de victime.

Je le répète, je n’ai pas l’intention de pointer du doigt quelqu’un. Si je connais si bien les mécanismes de la victime éternelle, c’est parce que je l’ai fait durant de longues années. Alors, comment pourrais-je vous juger ?

Je vous comprends trop bien pour le faire!

Mais si vous êtes ici pour lire cet article, cela signifie que vous avez choisi de changer votre vie en vous plaçant au centre de celle-ci.

Vous avez choisi de devenir le grand amour de votre vie.

Et puis il convient de commencer à renverser ces lieux communs si chers à notre esprit paresseux et saboteur, en les quittant. En les remplaçant par d’autres endroits qui demandent du courage et de l’amour-propre.

Prenez par exemple votre vie amoureuse: en êtes-vous satisfait ? Quelles expériences avez-vous eues avec des hommes/femmes ? Comme çi comme ça? Catastrophique?

Disons que vous avez eu des expériences plus que moyennes : qui a attiré ces expériences dans votre vie? Qui a autorisé ces hommes à vous traiter comme un paillasson? Devine quoi’?

Toutes les expériences douloureuses que vous avez attirées dans votre vie sont venues vers vous pour demander à votre côté sain de guérir vos anciennes blessures.

Ce n’était pas une malchance colossale, mais de grandes opportunités. Il n’y a rien de plus puissant pour encourager le changement, comme arriver à être incapable d’en souffrir . En ce sens, la souffrance se transforme également en un grand maître de vie.

C’est dans cet esprit que, il y a de nombreuses années, je suis parti pour le voyage en moi-même, avec le véritable désir de prendre soin de moi, de commencer à vraiment m’aimer et de me donner tous les soins, l’amour et l’attention que j’attendais passivement (en bonne ex-victime), ils venaient toujours de l’extérieur.
Aimer et me respecter était la première étape que j’ai prise pour prendre ma vie en main et enfin faire ce changement qui ne pouvait venir que de l’intérieur.

Et c’est précisément avec l’esprit de ceux qui voient l’adversité comme des amis, et non comme des punitions, que j’ai commencé à réagir lorsque mes histoires se sont révélées être une autre arnaque.

J’ai mieux observé ces adversités et y ai vu de grandes opportunités. J’ai donc commencé à utiliser mes histoires d’amour ratées comme carburant pour changer, comme prétexte pour apprendre de ces échecs et faire ressortir quelque chose de bon à construire autour de nouveaux projets qui soient tous capables de me redonner l’enthousiasme et la volonté de vivre.

Pensez comme c’est agréable, un jour vous vous réveillez et comprenez que vos échecs n’étaient pas une perte de temps et qu’ils n’empêcheront jamais la possibilité d’essayer à nouveau. Avec de bien meilleurs résultats.

Votre revanche dans la vie est d’apprendre à vous transformer à travers les événements, même (et surtout) les plus difficiles.

Pour ce faire, vous devez être prêt à vous enlever le rôle de victime et à jouer le rôle de la personne courageuse prête à tout pour se mettre au premier plan. Mais je vous préviens, ce chemin est inconfortable : vous ne pourrez plus blâmer les autres pour des choses qui ne vont pas dans votre vie. Pourtant, c’est le seul chemin qui mène à la vraie liberté.

Mais jusqu’à ce que vous vous débarrassiez du véritable bourreau, à savoir la victimisation, vous serez coincé dans la spirale de l’apitoiement sur soi.

Et c’est pourquoi le vrai bourreau est en vous lorsque vous choisissez d’être une victime. Un bourreau qui vous garde dans des lieux communs où il est plus facile de blâmer les autres, qui vous demande de renoncer à votre pouvoir .

Abandonnez …. Oui, abandonnez le rôle de victime. Abandonnez l’idée séduisante d’être consolé et aimé des autres en vous montrant comme victime des événements.

Au début, il vous faudra le courage et l’intention de suivre un chemin nouveau, fascinant et inconnu. Mais ce sera le chemin qui vous mènera à la meilleure version de vous-même.

Ce sera le chemin qui vous conduira à reprendre le contrôle de votre vie.

Abandonnez votre bourreau. Reprenez votre pouvoir.

RÉFLÉCHIR, RÊVER, ÉVOLUER

Commencez votre voyage vers une vie plus consciente et plus épanouissante.
Rejoignez plus de 20 000 personnes qui reçoivent chaque matin
des articles inspirants exclusifs réservés aux abonnés et une affirmation positive pour bien démarrer la journée. 

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer

Retour haut de page