L’amour, un fruit toujours de saison

Faites-vous une faveur : Pardonnez

Rester en colère, c’est comme saisir un charbon ardent avec l’intention de le jeter sur quelqu’un ; c’est vous qui vous brûlez – Bouddha

Nous n’avons plus besoin de prouver que c’est la personne qui choisit de garder l’amertume qui paie le prix … pas la personne qui vous a blessé.

Peu à peu, vos sentiments à propos de cette personne saignent dans le reste de votre vie, colorant négativement votre point de vue sur les autres et votre attitude. C’est comme déposer une goutte d’encre rouge dans un verre d’eau; peu à peu toute l’eau devient rose.

Des mois et des années à refuser de pardonner affaiblissent votre système immunitaire, endommagent vos autres relations et vous privent de santé psychologique. Imaginez-vous perpétuellement lié à cette personne qui vous à blessé ?

Le pardon ne balaie pas la situation. Le pardon n’excuse pas le comportement. Le pardon ne signifie pas nécessairement que vous vous maintenez dans une situation dangereuse ou destructrice. Le pardon ne requiert pas non plus un sentiment « aimant ».

Ce sont des idées fausses comme celles-ci qui ont empêché beaucoup de revendiquer leur propre vie.

Alors qu’est-ce que le pardon ?

J’ai récemment entendu une excellente définition du Dr Charles Stanley: « Le pardon, c’est renoncer à notre droit de te faire du mal pour m’avoir blessé ».

Le pardon est une décision, un choix. C’est une transaction personnelle et spirituelle profonde dans laquelle vous choisissez de laisser aller vos plans ou vos fantasmes de vengeance et de vous libérer du fardeau psychologique ou physique.

Parfois, la réconciliation avec la personne est possible, et parfois non. Si l’autre personne est disposée, vous pourrez peut-être discuter de ce qui s’est passé et faire des plans mutuels pour une meilleure relation à l’avenir.

Dans d’autres situations, la réconciliation de la relation n’est pas possible. Peut-être que l’autre personne refuse de changer, et si vous laissez tomber votre garde, la même chose se reproduira peut-être. Il se peut que la personne à pardonner ne soit même plus en vie. Parfois, vous devez simplement faire des affaires en interne.

Vous sentirez-vous mieux immédiatement ?

Peut être. Mais ne vous attendez pas à ce que tous vos mauvais sentiments à propos de cette personne disparaissent du jour au lendemain. En fait, la prochaine fois que vous le verrez, vous pourriez vous retrouver dans une bataille émotionnelle qui vous amènera à vous demander si vous avez vraiment pardonné. Ne vous laissez pas entraîner dans un ressassement mental de tout ce qui s’est passé.

Concentrez-vous plutôt sur la décision positive que vous avez prise et rappelez-vous qu’après la décision vient le processus de guérison émotionnelle.

Qu’en est-il de l’oubli ? Si vous n’oubliez pas, avez-vous vraiment pardonné ? Je suis en désaccord avec beaucoup de personnes à ce sujet. Je crois qu’en tant qu’humain avec un cerveau, vous aurez un souvenir mental et physique des événements et ce, même si vous avez vraiment pardonné. Alors ne vous dites pas que si vous vous souvenez encore de ce qui s’est passé, vous n’avez probablement pas pardonné correctement.

Le point crucial de la question de l ‘«oubli» est le suivant: choisissez-vous de vous souvenir, de répéter la situation encore et encore, de regarder et d’attendre que les images vous reviennent ? Si c’est le cas, revoyez votre démarche car vous avez encore du travail à faire.

Celui qui ne peut pardonner aux autres se coupe des ponts qu’il devra traverser, car tout homme éprouve le besoin de se faire pardonner. – Thomas Fuller

Faites-vous plaisir ainsi qu’à tous ceux que vous aimez … libérez-vous de ceux qui vous ont fait du mal. En le faisant, vous allez vous libérer.

RECEVEZ CHAQUE MATIN UNE AFFIRMATION POSITIVE
Réfléchir, rêver, grandir
Développez un état d’esprit de croissance, surmontez les croyances auto-limitantes et transformez votre façon de penser et de ressentir la vie avec nos affirmations positives.

Service 100% gratuit – Désabonnez-vous à tout moment

A lire également

12 Commentaires

  1. Merci d'avoir partagé vos pensées utiles sur le sujet.

  2. Vos bonnes connaissances et votre gentillesse dans le traitement de tous les sujets ont été très utiles. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si je n'avais pas été confronté à une telle démarche.

  3. J'aimerais faire partie d'un groupe où je pourrais obtenir des conseils d'autres personnes expérimentées qui partagent les mêmes intérêts. Si vous avez des recommandations, n'hésitez pas à m'en faire part. Je vous remercie.

  4. Il est bon de trouver de temps en temps un blog qui n'est pas le même matériel obsolète et rabâché. Excellente lecture.

  5. Mon partenaire et moi sommes tombés sur un autre site et avons pensé qu'il serait bon d'y jeter un coup d'œil. J'aime ce que je vois, alors je vous suis. J'ai hâte de consulter votre page web régulièrement.

  6. Voilà quelques temps que je vous suis de près et que je regarde entre 3 à 10 articles concernant cette page, et je dois avouer qu’elle m’a premis dans cet instant de me retrouver réellement.

  7. Je suis curieux de savoir quel est votre logiciel de blog ?

  8. Bonjour à tous ! C'est mon premier commentaire ici, alors je voulais juste faire un petit clin d'œil et dire que j'aime vraiment lire vos articles. Pouvez-vous me recommander d'autres blogs/sites web/forums qui traitent des mêmes sujets ? Je vous remercie.

  9. J'aime beaucoup le thème et la conception de votre site mais je recnontre un petit problème d'affichage sur Internet Explorer. Rencontrez-vous parfois des problèmes de compatibilité de navigateur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *