Le côté obscur des émotions : Les définir et les accepter

photo of half quarter moon

Les émotions sont souvent classées, critiquées et même étiquetées comme bonnes ou mauvaises. Comme vous le savez, les émotions positives nous rendent joyeux, heureux, c’est pourquoi nous nous y accrochons tellement et préférons les ressentir.

Inversement, les émotions négatives sont généralement refoulées et les gens essaient de les éviter et de les ignorer. Nous croyons tous que les émotions négatives créent des problèmes et indiquent que quelque chose ne va pas chez nous.

Mais dans la réalité, rien n’est aussi binaire. Les émotions sont de nature neutre et indiquent seulement où nous devons concentrer notre attention dans certains domaines de notre vie. Nos explosions émotionnelles montrent comment nous réagissons aux facteurs externes et internes.

Qu’est-ce qu’une émotion « obsure » ?

Appeler une émotion « négative » est faux. Cela nous oblige à éviter et à supprimer nos sentiments. Cette étiquette vous oblige à confronter vos propres émotions, à les nier ou à les ignorer complètement. Par conséquent, il serait plus correct d’appeler les « mauvaises » émotions « obscures ».

Ces émotions peuvent être divisées en cinq types : dégoût, embarras et honte, peur et anxiété, colère, tristesse.

Chacune de ces catégories tridimensionnelles comprend des émotions obscures, qui diffèrent les unes des autres par le niveau de souffrance qu’elles provoquent. Mais elles font toutes partie intégrante de la nature humaine. Accepter ces émotions vous donnera l’opportunité de mieux prendre soin de votre santé émotionnelle.

Le concept du « côté obscur » de la personnalité a été introduit par le psychiatre Carl Jung. « Travailler l’obscur » vous aide à devenir plus conscient, plus curieux et à vous intéresser à ces parties de vous-même auparavant rejetées. Accepter votre côté obscur vous permet de vous voir sous un nouveau jour. Cela nous aide à guérir et à redéfinir notre comportement.

Le côté obscur de la personnalité a une certaine sagesse et veut que nous la reconnaissions et que nous en prenions soin. Mais plus nous ignorons nos émotions d’ombre, plus elles deviennent fortes, jusqu’à ce que nous n’ayons d’autre choix que de les affronter.

Comment reconnaître une émotion de l’ombre ?

Il existe quatre méthodes qui peuvent être utilisées pour identifier et accepter les émotions de l’ombre :

1. Nommez vos expériences émotionnelles.

Décrivez vos sentiments en détail. Par exemple, si vous êtes triste, demandez-vous ce qui a causé cette tristesse. Solitude, fatigue, dépression, désespoir ? Plus vous serez précis et précis, plus la situation deviendra claire. Cela vous aidera à décider quoi faire ensuite et comment prendre soin de votre santé émotionnelle.

2. Regardez ce que vous pensez de ces émotions.

Essayez de surveiller votre attitude face aux explosions émotionnelles. On les appelle aussi « méta-émotions ». Vous critiquez-vous, une situation particulière ou une relation ? Ou peut-être pensez-vous encore à ce qui s’est passé dans le passé ?

Essayez de résumer ces pensées en quelques mots. Parlent-ils de votre manque de confiance en vous, de votre faible estime de vous-même, de vos inquiétudes pour l’avenir, ou reflètent-ils simplement votre frustration et votre colère ? Garder une trace de vos pensées peut vous aider à identifier et à nommer ces émotions sombres.

3. Ne vous jugez pas.

Essayez de ne pas vous juger pour avoir des émotions sombres. Vous feriez mieux de creuser plus profondément et d’essayer de répondre aux questions suivantes :

  • Comment votre entourage a-t-il réagi lorsque vous avez ressenti une certaine émotion d’ombre ?
  • Pourriez-vous vous permettre de ressentir ces émotions, ou avez-vous été puni, jugé et réprimandé pour elles ?
  • Avez-vous trouvé un moyen d’éviter ou de supprimer les émotions de l’ombre lorsque vous voyez que personne ne vous soutient ou parce qu’un être cher est en colère contre vous pour lui en avoir parlé ?

Les réactions des autres ont très souvent une influence décisive sur notre santé émotionnelle. Parfois, les oublier est une étape importante vers l’acceptation des émotions de l’ombre.

4. Acceptation des émotions obscures

Lorsque vous vivez des émotions, n’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’en faire quelque chose et qu’elles ne vous définissent en aucune façon. Ils peuvent être temporaires et varier en force. Parfois, ils peuvent même conduire à la connaissance de soi. Les émotions de l’ombre peuvent également contribuer à votre guérison et à votre développement si vous apprenez à les comprendre.

En contrôlant ces émotions, vous prenez soin de vous. Il peut être difficile de les accepter au début. L’essentiel est d’être patient et compatissant, et alors vous réaliserez que vous pouvez être guéri. N’oubliez pas qu’ils font tous partie de votre personnalité. Et l’intégrité de l’individu mérite attention et soins.

Des étapes simples pour devenir la meilleure version de vous-même.

Découvrez les étapes simples mais puissantes pour devenir la meilleure version de vous-même

Rejoignez plus de 2500 personnes

qui ont pris leur vie en main

DÉCLENCHEZ LE CHANGEMENT POUR UNE VIE PROFONDÉMENT ÉPANOUISSANTE

Embrassez l’authenticité, surmontez les obstacles et devenez la meilleure version de vous-même en travaillant sur chacune des sept sphères de la vie.

Recevez chaque jour une affirmation positive et un contenu exclusif pour réfléchir, rêver et évoluer.

Je m'abonne gratuitement
Essayez, vous pouvez vous désabonner à tout moment.
Je m'abonne gratuitement
Essayez, vous pouvez vous désabonner à tout moment.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE LIVRE GRATUIT

Je m'abonne gratuitement
Essayez, vous pouvez vous désabonner à tout moment.