Le pouvoir extraordinaire de l’acceptation

Il y a quelques jours, je me suis mal réveillé. J’étais épuisé, sans motivation et un peu en colère contre moi-même. 

Poursuivant ma journée, la colère s’est transformée en une bulle dépressive… Je me sentais vraiment mal. 

Je me suis isolé et je me suis mis à écouter la musique qui m’anime. Au bout de quelques minutes, je me suis senti revigoré. Quelle joie ! 

Puis je me suis levé, je suis retourné à mon bureau … et au bout de quelques minutes, à nouveau cette bulle lourde et dépressive. 

Suis-je fou ? 

Bien sur que oui !

L’esprit est complètement fou parfois, il n’y a rien à faire. Mais toute folie, si elle est acceptée peut être positive.

La folie et la souffrance forment des courbes, atteignent le sommet puis redescendent. 

Cela a duré deux jours et le troisième jour, je me suis levé. Je me sentais extrêmement bien.

C’est le pouvoir extraordinaire de l’acceptation.

La souffrance devient une gangrène de l’âme quand on ne l’embrasse pas, quand on fait tout pour se distraire, pour la chasser, pour la nier. Parfois, il suffit de souffrir au bon moment… pour accepter le fait que nous sommes fous, imparfaits et inconscients. 

Parfois, il suffit de croire que même dans la nuit la plus sombre, quelqu’un nous guide, même s’il est invisible. Et quand cette confiance apparaît dans le cœur, il est plus facile pour le masque de tomber dans la douleur, de révéler que derrière lui se trouvait de la joie.

La joie masquée par la souffrance …

Y avez-vous déjà pensé ? 

Je le vis comme ça récemment. Après chaque moment de souffrance insensé, irrationnel et souvent non motivé, je retrouve une joie encore plus grande que celle que j’avais auparavant.

Est-il possible que la douleur soit la passerelle qui nous mène vers une lumière encore plus grande ? 

Je le pense vraiment.

Nous devons reconnaître la valeur de la souffrance et en faire un allié. Reconnaissez que parfois vous vous retrouverez dans un état de folie temporaire, dans lequel vous croiriez que vous avez tort, mais que tôt ou tard vous reviendrez à la raison et vous reviendrez vous sentir bien.

En réalité, personne n’a tort ni raison, nous sommes simplement ce que nous choisissons de voir jour après jour … mais l’un des deux choix est extrêmement plus positif que l’autre.

Aujourd’hui, je suis reconnaissant de mes douleurs, car cela ne m’est pas arrivé depuis longtemps, je suis reconnaissant de chaque résistance et de chaque folie mentale, de chaque larme et de chaque erreur. 

Plus je suis reconnaissant, plus tout devient simple …

Il n’ya vraiment pas besoin de trouver un “remède” contre la souffrance, si nous avons le courage de l’accueillir à bras ouverts, cela devient une force rude et douce qui nous pousse vers l’avant.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.