Les contributions des autres ne sont pas nécessairement meilleures, juste différentes

Continuons dans cette série de modules sur l’estime de soi avec un exercice de réflexion.

Imaginez que vous ayez eu une loupe qui grossi certaines choses (comme vos fautes et erreurs, ou les forces des autres) et rétréci d’autres (comme vos forces et les erreurs des autres).

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous n'êtes plus qu'à un clic de créer une vie qui vous ressemble.

Moins de 1.30€ par mois, résiliation à tout moment

Kaizen

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *