Les problèmes des autres sont toujours moins importants

Les problèmes ? on ne les résout guère. Les problèmes, il faut les vivre… Leopold Staff

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une chose que me trotte dans l’esprit depuis un certain temps maintenant. Cette chose est l’empathie.
Beaucoup de gens aiment minimiser les problèmes des autres et les considérer comme petits, secondaires et insignifiants. C’est uniquement lorsque ces même problèmes se produisentpour eux qu’ils se rendent compte à quel point cela peut être douloureux et mauvais.

Avez-vous déjà trouver le problème d’une personne insignifiant ou ridicule ? Qu’avez vous pu répondre dans telle situation ?

“Ne t’inquiète pas, ça va bien se passer, je suis sûr que ça va passer, il faut juste être patient, détend-toi, ne te fâche pas, ça va s’arranger j’en suis sûr.”

Quelle que soit la variation, je suis persuadé que cela reste très similaire aux exemples ci-dessus.

Nous aimons penser que nous aidons vraiment les gens en disant cela, mais nous ne le faisons pas. Nous aimons penser que nous sommes gentil et faisons preuve d’empathie, mais nous ne le sommes pas et ne nous le faisons pas.

Nous faisons simplement les gestes, les mouvements et prononcons les mots que “nous pensons” être ceux qu’ils veulent ou ont besoin d’entendre.
Ce sont des choses relativement faciles à faire. En effet, il est souvent bien plus facile d’essayer de fournir des conseils plus ou moins vides de sens que de prendre le temps de simplement s’asseoir, se taire et écouter réellement.

La réalité est que nous ne pouvons pas ressentir les mêmes émotions qu’eux ou même faire quelque chose de vraiment utile. Tout ce que nous faisons, c’est dire ce que tout le monde dirait, des phrases et autres expressions qu’ils connaissent déjà.

Alors, que devons-nous faire exactement?

Honnêtement, je pense que la meilleure chose à faire est de rester calme et essayer avec la plus grande sincérité d’imaginer ce qu’ils ressentent. Si nous n’avons pas été dans leur situation, nous avons, sans nul doute, été blessé auparavant.
Nous pouvons donc tous essayer d’offrir moins de suggestions génériques mais une simple écoute et de la compréhension.

Chacun a ses problèmes, tout comme vous, et comme vous leurs soucis sont de grands problèmes qui les dépriment. Aisni, la prochaine fois qu’un ami, un collègue, vient à vous avec le coeur brisé et leurs sentiments mis à nu, faites leur une faveur et aidez-le en l’écoutant et non en leur disant que “le temps guérit toutes les blessures”, car croyez-moi, quelqu’un d’autre l’a déjà fait mais ce que les autres n’ont pas encore fait c’est être calme, l’écouter et le laisser dire tout ce qu’il a à dire. 2couter est parfois la plus grande aide que nous pouvons apporter.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.