L’illusion du bonheur

Le bonheur est sans conteste l’objectif universel. Le bonheur est une émotion intéressante parce qu’elle semble résider dans des endroits différents pour différentes personnes.
Pour certaines personnes, se rouler par terre avec un chiot pourrait être le nirvana alors que d’autres trouveraient cela horrible. Cela nous montre que le bonheur n’est pas tant l’expérience elle même, un événement ou une situation mais notre interprétation.

Fait relativement intéressant, le bonheur peut réside dans des endroits différents pour la même personne à différents stades de leur voyage. Il fut un temps où j’étais heureux à l’idée d’aller au cinéma. Aujourd’hui, les salles de cinéma n’ont pas tellement changé mais ma relation avec le septième art n’est plus la même.

Sur cette base, nous pourrions émettre l’hypothèse que le bonheur ne est pas “produit ou créé” par quoi que ce soit dans notre monde extérieur. C’est notre réponse interne à notre réalité extérieure qui compte. Ou, si nous voulions être plus philosophique, nous pourrions parler des histoires que nous nous racontons notre vie.

Lorsque nous regardons au-delà des objectifs que les gens s’imposent (l’apparence, le poids, l’argent, la carrière, le statut, les voyages), la chose commune est la croyance sous-jacente qui veut – en quelque sorte – que la réalisation de ces objectifs nous apportent la seule chose que nous voulons vraiment avoir: du bonheur. Pour la plupart d’entre nous, l’objectif derrière l’objectif est simple : Nous voulons être heureux.

Personne ne passe huit ans à obtenir un doctorat dans l’espoir que sa récompense pour tous leurs efforts fournis sera la misère et la médiocrité.

Est-ce que les biens matériels peuvent nous rendre heureux?

Eh bien, la réponse est oui et non. Ils peuvent nous rendre heureux à un certain point. Bien sûr, il est agréable d’avoir de la nourriture, un logement, un moyen de locomotion, un emploi et peut-être quelques “jouets”, mais il ne semble pas y avoir de corrélation positive entre nos biens et notre niveau de bonheur au-delà d’un certain point.

Si tel était le cas, les personnes avec deux maisons seraient automatiquement deux fois plus heureux que les personnes en ayant qu’une. Naturellement, la personne qui gagne 3000 euros par mois serait deux fois plus heureuse que celle qui gagne 1500…

Pour la majorité d’entre nous qui résidons dans le confort des pays dits ‘riches’, la clé de notre bonheur n’a que peu à voir avec notre réalité extérieure mais beaucoup avec les histoires que nous nous racontons sur cette réalité.
Comme je l’ai dit à plusieurs reprises sur ce blog, nous existons, exploitons et interagissons dans un monde physique tridimensionnel mais où la plus grande partie de notre vie se déroule dans cet espace situé entre nos oreilles.

2 réflexions sur “L’illusion du bonheur”

  1. Connor

    Je viens tout juste de découvrir votre site! J’y reviendrais souvent

  2. Khadija

    Comment puis-je recevoir vos articles par email ?

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.