Nos peurs : Sources de maladies ?

Par quels moyens nos peurs se matérialisent dans notre corps et provoquent maladie, dégénérescence ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Toute maladie du corps provient d’un conflit à l’intérieur de nous (médecine nouvelle du Dr R.G. Hamer):

  • Le conflit du manque touche aux systèmes : respiratoire, digestif, urinaire, de reproduction.
  • Le conflit de la menace touche : le derme, le péritoine, les bourses, les seins, la plèvre, le péricarde, les méninges.
  • Le conflit de la dévalorisation : le sang, les veines, les artères, les vaisseaux lymphatiques, les ganglions.
  • Le conflit de la séparation : l’épiderme, la rétine, le cristallin, les oreilles internes, la thyroïde, les coronaires, les bronches (larynx), les voies biliaires, le pancréas, le duodénum, l’estomac, la vessie, le rectum, le vagin, le col de l’utérus, les nerfs moteurs, le système nerveux.

Tout conflit à l’intérieur de nous provient d’un besoin :

  • Le manque provient d’un besoin de survie (conservation de l’espèce)
  • La menace provient d’un besoin de protection (sécurité, confort)
  • La dévalorisation provient d’un besoin de valorisation (estime, considération, amour, appartenance)
  • La séparation provient d’un besoin d’être en relation (contact)

Tout besoin provient d’une peur :

  • Le besoin de survie provient de la peur de la mort (extinction de l’espèce)
  • Le besoin de protection provient de la peur de l’inconnu (extérieur, l’ennemi)
  • Le besoin de valorisation provient de la peur de l’anéantissement (disparition, rejet)
  • Le besoin d’être en relation provient de la peur de la solitude (abandon, proie)

La peur est une illusion. Elle n’existe que lorsque l’amour n’est pas là. Elle est comme l’ombre. L’ombre n’a pas de réalité ; elle n’existe qu’en absence de lumière, quand cette dernière est arrêtée par un objet.

Les 4 conflits cités au dessus sont issus d’un seul conflit : le conflit de séparation entre la Réalité et l’Illusion. Nous ne sommes pas victimes des évènements qui nous arrivent (Illusion), nous les avons créé (Réalité). Nous sommes des créateurs. Mais pour en prendre conscience, il faut sortir de nos rôles de victime, de bourreau ou de sauveur.

La solution à nos problèmes de société, à notre problème de survie de l’espèce, se trouve au niveau de l’individualité. Elle se trouve au niveau de la prise de conscience individuelle que la dualité (Réalité/Illusion) est indivisible , que la créature est à l’image du créateur qui se trouve à l’intérieur de nous.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.