Personne ne vous aimera tant que vous ne vous aimerez pas… Vraiment ?

Avant d’être aimer, tu dois t’aimer toi-même… Vraiment ? Le dalaï-lama nous dit qu’il existe deux facteurs clés du bonheur qui n’ont rien à voir avec l’auto-compassion. Mais avant de révéler ces deux facteurs, voici pourquoi les personnes qui se concentrent sur elles-mêmes sont malheureuses : Les personnes malheureuses sont généralement égoïstes

Dans son livre, L’art du bonheur, sa sainteté le Dalai-lama nous dit que les gens qui recherchent simplement le bonheur personnel se retrouvent plus malheureux.

En revanche, les personnes heureuses sont généralement plus sociables, flexibles et créatives et peuvent tolérer plus facilement les frustrations quotidiennes de la vie. Et, plus important encore, ils se révèlent plus aimants et plus indulgents.

Les deux facteurs clés du bonheur

Le dalaï-lama dit que le bonheur implique deux facteurs clés : avoir un but et aider les autres.

Parfois, quand je rencontre de vieux amis, cela me rappelle à quelle vitesse le temps passe. Et je me demande si nous avons utilisé notre temps correctement ou non. Une utilisation correcte du temps est importante. Avec le corps que nous avons et surtout le cerveau que nous avons, chaque minute est quelque chose de précieux. Je crois qu’une utilisation correcte du temps est la suivante: si vous le pouvez, soyez utile à d’autres personnes, d’autres êtres vivants. Sinon, veillez au moins à vous abstenir de leur nuire. C’est toute la base de ma philosophie.

Qu’est-ce qui donne un sens à nos vies ? Réfléchissons à cette question et établissons nos priorités sur la base de cette réponse. Le but de notre vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés dans le but de causer des problèmes, de nuire aux autres. Pour que notre vie soit utile, je pense que nous devons développer des bonnes qualités humaines, des qualités fondamentales comme la gentillesse et la compassion. A ce moment là, notre vie devient significative, plus pacifique et plus heureuse.

Aider les autres crée une atmosphère positive

Selon le Dalai Lama, s’approcher des personnes avec l’intention de les aider à créer une atmosphère positive et amicale qui ne va pas seulement vous aider vous mais aider les autres aussi.

Si vous approchez les autres avec compassion, cela réduira automatiquement la peur et permettra une ouverture avec d’autres personnes. Cela va créer une atmosphère positive et conviviale. Avec cette attitude, vous pouvez aborder une relation dans laquelle vous, vous-même, créez initialement la possibilité de recevoir de l’affection ou une réponse positive de l’autre personne. Et avec cette attitude, même si l’autre personne est désagréable ou ne vous répond pas d’une manière positive, au moins vous avez abordé la personne avec un sentiment d’ouverture qui vous donne une certaine souplesse et une liberté de changer votre approche au besoin “.

Dans de nombreux cas, les gens ont tendance à s’attendre à ce que l’autre personne leur répond de manière positive d’abord, plutôt que de prendre l’initiative eux-mêmes de créer cette possibilité mais comme nous l’a rappelé Gandhi, soyons le changement que nous voulons voir dans ce monde et faisons le premier pas. Ouvrons-nous aux autres

Au lieu de nous concentrer sur nous-même et les raisons qui pourraient expliquer pourquoi nous sommes malheureux, peut-être serait-il plus fructueux de nous concentrer sur les autres. Non seulement cela les aidera, mais cela pourrait aussi nous aider.

2 réflexions sur “Personne ne vous aimera tant que vous ne vous aimerez pas… Vraiment ?”

  1. Tatienne

    Mille merci pour cet article

  2. Claudette

    Merci Bruno pour les partages précieux que tu nous offres par ce site. Je le découvre seulement, et ma curiosité est bien attisée…

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.