Quelles sont vos vraies couleurs ?

Je ne sais pas pour vous, mais je ne me précipite pas dans les relations. J’ai tendance à être prudent dans mon discours, prudent sur les sujets controversés et très discret en société. 

La plupart des gens se débrouilleront plutôt facilement dans la conversation. Ils disent les choses de manière sûres, ils disent ce qu’ils pensent que les autres personnes veulent entendre. S’ils ne sont pas d’accord, ils ne le font généralement pas bruyamment ou grossièrement. S’ils sont d’accord, cela sera probablement également modéré.

Mais qu’advient-il lors d’événements sportifs ? Pas forcément de niveau national. Mais avez-vous déjà remarqué ce qu’il se passe quand un arbitre siffle ? Lorsqu’on pense que quelqu’un a triché ? Que se passe-t-il lorsque vous ou moi jouons au golf, au football, au volley-ball ou à tout autre sport ou activité (jeu de société) dit compétitif ? 

L’instinct primaire ressort ?

Est-ce que nous nous comportons différemment que si nous étions dans un endroit agréable, au milieu d’une conversation , autour d’une table dans un restaurant, un bar ou chez un ami ?

Je suis sûr que nous pouvons tous penser à des exemples où la personne qui joue n’est pas la même que la personne qui discute. Sommes-nous tous une sorte de Dr Jekyll et M. Hyde ?

Lorsque nous jouons, nous sommes bien plus nous-mêmes, dépouillés du fin “masque” de la civilisation, dépouillés de toutes les plaisanteries. Pas de «Monsieur» ou de «Madame», juste des phalanges nues, des valeurs fondamentales, de la concurrence. 

Quelles sont vos vraies couleurs ? Correspondent-elles aux vêtements que vous portez lorsque vous essayez de vous comporter civilement ?

Si vous ne l’avez pas deviné, il s’agit de caractère. 

Il s’agit donc de savoir comment vous voulez être connu. 

Êtes-vous une personne congruente, qui reste la même peu importe son environnement ou êtes-vous plutôt du genre Dr Jekyll et Mr Hyde ? 

Plus important encore, votre comportement vous dérange-t-il ? 

Si vous êtes d’accord pour dire une chose, mais en faire une autre, alors cette conversation est à peu près terminée. Rien de ce que je dirai ne changera ce point de vue.

Si vous trouvez qu’il y a des moments où vous ne vous comportez pas comme vous le pensez, vous devriez peut-être réfléchir à ce sujet. 

En théorie, si vous êtes intelligent à ce sujet, et essayez souvent et assez fort, vous devriez pouvoir changer n’importe quel comportement. Par exemple, je conduis de manière «fougueuse». D’autres (ma femme) qualifierait cette conduite d’agressive.

J’y travaillé de temps en temps de manière consciente, c’est-à-dire en remarquant que je ne conduis pas comme je voudrais que mes enfants conduisent. Peut-être que d’autres pourraient fumer, mais dire à leurs enfants de ne pas le faire. «Faites ce que je dis, pas ce que je fais».

Dans quelle mesure cela a-t-il fonctionné pour vos parents ?

Vous êtes peut-être le contraire, vous faites peut-être les “bonnes” choses, mais vous êtes trop timide pour défendre vos idées et vos idéaux dans une conversation. 

C’est une ligne plus fine que je ne peux en tirer, car je ne suis pas très douée pour parler. Mais une chose que je semble avoir remarqué est que les personnes les plus à l’aise avec elles-mêmes sont celles qui parlent le plus librement. 

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.