woman holding red flower

Soyez conscient de votre propre discours intérieur

Êtes-vous conscient de ce que vous vous dites ?

La façon dont vous parlez de vous-même quand personne n’écoute est peut-être la conversation la plus importante de votre vie. Avez-vous déjà prêté attention à ce dialogue interne ? À cette voix qui commente, juge, analyse chaque situation, chaque action, chaque décision ?

L’impact du dialogue interne sur notre bien-être

Des études en psychologie ont démontré l’influence puissante que notre dialogue interne peut avoir sur notre bien-être mental, émotionnel et même physique1. Vos pensées ont la capacité de vous élever ou de vous saboter. Elles peuvent contribuer à votre anxiété, vos sautes d’humeur, votre stress ou au contraire, vous pousser à être plus résilient, heureux et centré.

La dualité du dialogue interne

Si vous vous surprenez à penser : « Je ne suis pas assez bon » ou « Je vais échouer », il est grand temps de prendre le contrôle. Mais ce n’est pas aussi simple que d’appuyer sur un interrupteur pour passer du négatif au positif. Le cerveau humain est complexe et est influencé par des années de conditionnement, d’expériences et de croyances. Le changement est possible, mais il faut de la persévérance et une prise de conscience initiale.

Les types de dialogues internes

Selon les chercheurs, il y a quatre types de dialogues internes : instructif, motivationnel, destructeur et réconfortant2. Le dialogue instructif nous aide à résoudre des problèmes et à prendre des décisions. Le dialogue motivationnel est celui qui nous pousse à l’action, à aller au-delà de nos limites. Le dialogue destructeur est le critique intérieur qui sape notre confiance. Et enfin, le dialogue réconfortant est celui qui nous aide à faire face à des situations stressantes ou difficiles.

Comment transformer son dialogue interne ?

Prendre conscience

La première étape est de prendre conscience de ce dialogue interne. Écoutez-vous. Notez ce que vous vous dites pendant la journée, surtout lors des moments de stress ou d’incertitude. La prise de conscience est la première étape pour enclencher le changement.

Évaluer et remettre en question

Après avoir pris conscience de vos pensées, évaluez-les. Sont-elles factuelles ? Sont-elles exagérées ou disproportionnées ? En vous posant ces questions, vous pouvez commencer à défier les croyances limitantes et à les remplacer par des pensées plus constructives.

Reconditionner votre esprit

Il ne suffit pas de supprimer les pensées négatives; il faut les remplacer par des pensées positives et constructives. Utilisez des affirmations, des visualisations ou d’autres techniques pour reconditionner votre esprit3.

Pratiquer la bienveillance envers soi-même

N’oubliez pas d’être doux avec vous-même pendant ce processus. Le changement est difficile, et il faut du temps pour reprogrammer des années de conditionnement mental. La bienveillance envers soi-même peut être un puissant moteur de changement.

Le pouvoir d’une pensée positive

Des études ont montré que les individus qui pratiquent une pensée positive jouissent d’une meilleure santé, d’une longévité accrue et d’un bien-être général amélioré4. Ce n’est pas un simple cliché, c’est une réalité scientifiquement prouvée.

Votre dialogue interne est votre pouvoir caché

N’oubliez pas que votre dialogue interne est en fait votre super-pouvoir caché. Il a le pouvoir de transformer votre vie, de changer votre perspective et de vous propulser vers de nouveaux horizons. La seule question est : allez-vous prendre le contrôle de ce super-pouvoir ou allez-vous le laisser vous contrôler ?

La décision vous appartient.


  1. Morin, A., & Michaud, J. (2017). Self-awareness Part 1: Definition, Measures, Effects, Functions, and Antecedents. Social and Personality Psychology Compass, 11(10).
  2. Brinthaupt, T. M., Hein, M. B., & Kramer, T. E. (2009). The Self-Talk Scale: Development, Factor Analysis, and Validation. Journal of Personality Assessment, 91(1), 82–92.
  3. Hatzigeorgiadis, A., Zourbanos, N., Latinjak, A. T., & Theodorakis, Y. (2014). Self-Talk: It Matters. In A. Papaioannou & D. Hackfort (Eds.), Routledge Companion to Sport and Exercise Psychology.
  4. Boehm, J. K., & Kubzansky, L. D. (2012). The Heart’s Content: The Association between Positive Psychological Well-Being and Cardiovascular Health. Psychological Bulletin, 138(4), 655–691.

RECEVEZ CHAQUE MATIN UNE AFFIRMATION POSITIVE
Réfléchir, rêver, grandir
Développez un état d’esprit de croissance, surmontez les croyances auto-limitantes et transformez votre façon de penser et de ressentir la vie avec nos affirmations positives.

Service 100% gratuit – Désabonnez-vous à tout moment

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *