Pourquoi je veux que mes filles échouent

Je ne veux pas que mes enfants gagnent chaque partie, chaque match, chaque course…. Je veux qu’elles jouent parfois contre des enfants beaucoup plus grands, je veux que le “combat” soit déséquilibré. Je veux que l’arbitre se trompe.

Je ne veux pas qu’elles obtiennent la meilleure note à chaque devoir, chaque dictée ou chaque exercice de mathématiques. Je ne veux pas qu’elles maîtrisent chaque morceau de piano, de guitare ou quel que soit l’instrument qu’elles choisiront à la première tentative.

Je veux qu’elles sachent que ce n’est pas la fin du monde si elles tombent de la poutre, si elles ne finissent pas première, si elles ont une mauvaise note, si quelqu’un est plus doué ou plus intelligent qu’elles.

Je veux qu’elles s’égratignent parfois leurs genoux. Je veux qu’elles apprennent à prendre des risques et être un peu gêné quand les choses ne vont pas comme elles l’auraient souhaité.

Je veux que mes enfants ne réussissent pas toujours. Je veux qu’elle construisent leur résilience. Je veux qu’elles apprennent à persister durant les périodes difficiles. Je veux qu’elles sachent que la vie est pleine de défis et de ces défis peuvent être surmontés.

Bien sûr, je veux que mes enfants soient heureux et je ne souhaite que le meilleur pour elles. Mais le meilleur pour nos enfants n’est pas une promenade dans un fauteuil confortable. Le meilleur pour nos enfants c’est de leur transmettre la force nécessaire pour affronter ce vaste monde lorsqu’ils seront plus âgés.

Aurore, Eileen, Maïwenn… vous ne lirez probablement jamais ces lignes mais sachez que je vous aime et que je ne saurai souhaiter une autre vie.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.