4 choses à faire pour éveiller et utiliser le pouvoir de l’esprit

Votre esprit est synonyme de perfection, de puissance. C’est un miracle de l’univers et rien ne se rapproche au minimum de la grande puissance dont il dispose. Il n’y a rien de comparable à ce petit orgue qui se trouve dans votre calotte. C’est un bijou qui va au-delà de toute invention technologique, est inégalé et possède des pouvoirs divins … mais je vais m’arrêter avec les louanges…

Pour reprendre le contrôle de l’esprit, il faut s’en détacher. Nous devons le mettre de côté et rester pour le regarder. 

Que se passe-t-il lorsque nous observons simplement son travail ? Il arrive que nous revenions à notre vrai rôle, c’est-à-dire le rôle d’observateurs.

Nous ne sommes pas l’esprit et si nous tombons dans le piège de l’identification avec lui, nous sommes frits. Elle prend les rênes, le contrôle de votre vie, et vous vivrez des angoisses et des angoisses pour le reste de vos journées.

Notre tâche est de décider quoi faire réfléchir, comment la faire réagir à la vie qui lui est présentée et pourquoi pas, de décider même quand c’est le cas qu’elle doit se taire.

On peut comparer l’esprit (et aussi le corps) à un moteur. Si l’effort brûle (provoquant du stress), si vous ne l’allumez pas pendant un certain temps, il engloutit (générant dépression et apathie). Pour maintenir son efficacité, et donc sa santé, il faut veiller à lui faire maintenir un certain régime d’activité, comme tout autre muscle.

Et en plus d’une entreprise saine, nous devons nous soucier de son entretien … si vous ne changez pas l’huile tôt ou tard, vous devrez changer la machine, non? Et s’ils vous disaient que la voiture que vous avez maintenant sera la seule que vous puissiez avoir pour le reste de votre vie, comment la traiteriez-vous?

L’esprit et le corps sont en relation étroite l’un avec l’autre et tout ce sur quoi l’esprit travaillera affectera inévitablement le corps. Ce n’est pas un hasard si nous parlons de mens sana in corpore sano . Les émotions sont un exemple clair de cette connexion. Lorsque vous vous sentez timide, vos joues deviennent rouges, lorsque vous en voulez à votre cœur brûle, lorsque vous avez peur que votre cœur accélère les battements …

Les émotions sont le produit physiologique de nos pensées. Et si les émotions déterminent la qualité de notre vie, cela signifie que la qualité de notre vie est directement proportionnelle à la qualité de nos pensées . Ce que vous donnez est ce que vous recevez !

Mais voyons les deux cas extrêmes dans lesquels une utilisation incorrecte de la connexion esprit / corps se produit et quelles réactions physiologiques peuvent avoir lieu:

Nous pensons trop et n’agissons pas : dans ce cas, nous augmenterons les niveaux de cortisol, l’hormone du stress. Les nerfs atteindront notre peau, nous serons nerveux, irascibles et mécontents de nous-mêmes. Notre estime de soi ira sous vos pieds. C’est la situation optimale pour que la plupart des maladies se manifestent. L’esprit produit de l’énergie mais le corps ne la décharge pas en n’agissant pas. L’action apporte des résultats et il est frustrant pour l’esprit de voir que rien ne s’est matérialisé de toute sa pensée. Nous sommes des êtres vibrationnels insérés dans un environnement vibratoire. Nous sommes créateurs et si nous ne créons pas, nous nous excluons du Projet …  la branche qui ne porte pas ses fruits, ou qui se dessèche, est taillée …  En un mot: trop penser (sans agir) tue le bonheur.

Nous agissons sans même penser : … et nous nous retrouverons à faire beaucoup de c … évoluer. Des actions mal pensées conduisent à des résultats indésirables. Si nous sautons de dix mètres de hauteur sans penser que nous pouvons nous blesser … nous nous blesserons ! 

L’instinct est une bonne chose. Nos sentiments nous révèlent souvent des choses qui échappent à l’esprit. Mais les sensations doivent également être entraînées car la plupart du temps, elles ne sont qu’un produit de l’esprit et peuvent être trompeuses. 

En un mot: la pensée aime se déguiser en intuition. 

La solution ? 

Former l’esprit pour pouvoir revenir à la confiance en notre intuition, et  donc retrouver l’illumination. Les idées brillantes ne sont pas pensées, elles se produisent, comme des éclairs. Activer l’intuition, c’est comme activer un émetteur-récepteur. Il est capable de capturer des formes d’énergie qui échappent à l’esprit rationnel. Il les encode simplement … et veut peut-être que vous croyiez avoir pensé à eux. Mais cela dépasse maintenant notre discussion. 

C’est une perspective qui change la vie.

Rares sont les personnes qui utilisent l’esprit … peu qui utilisent le cœur … et uniques celles qui utilisent les deux (Rita Levi-Montalcini)

La solution à ces deux attitudes extrêmes, comme toujours, se trouve au milieu. La pensée et l’action doivent travailler en synergie, elles doivent trouver une cohérence entre elles pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Et comme Pascal l’a dit, il y a deux excès très dangereux: exclure la raison et ne pas admettre cette raison. Si vous tirez trop, la corde se cassera, si vous ne la tirez pas assez, cela ne sonnera pas …

J’avoue avoir fait beaucoup d’efforts pour extrapoler ce concept à partir des différentes études que j’ai faites. Mais je crois toujours que j’ai réussi à le rendre assez simple pour l’expliquer ici. 

Einstein a dit que si vous êtes incapable d’expliquer quelque chose à votre grand-mère, cela signifie que vous ne l’avez pas compris. 

Eh bien, faites-moi savoir dans les commentaires si j’ai pu y arriver…

Nous pouvons diviser la pensée en deux types de pensée.

Pensée active : (pensée interne ou pensée créatrice) est la pensée que je décide consciemment d’entreprendre et qui implique une action ou une création. Ce n’est pas une fin en soi et son but est de se manifester dans le monde physique. Les pensées (de ce type) deviennent des choses. Je pense qu’il manque du pain et je vais l’acheter, je pense combien j’aime ma femme et je lui dis, etc …

La même intuition est une pensée active, ou plutôt, elle pourrait devenir si vous l’acceptez, la faites vôtre et agissez pour y arriver. Mais l’intuition, comme mentionné précédemment, n’est pas pensée et provient de la pensée passive …

Pensée passive : (ou réceptive) dans ce cas, nous ne prenons pas la peine de penser, nous avons abandonné l’esprit, nous l’observons et nous observons les pensées qu’il génère. La pensée passive existe lorsque nous nous détendons, lorsque nous méditons, lorsque nous faisons ce que nous voulons. Nous ne contrôlons pas l’esprit et il est en réception totale, prédisposé à recevoir des intuitions. Mais pas seulement. Le dialogue de notre esprit n’est pas toujours calme, et bien que nous restions dans le rôle d’observateurs, il continue son bavardage déroutant.

Je voudrais ajouter quelque chose de plus sur la pensée passive. L’esprit est constamment en train de discuter,  même si vous pensez l’avoir réduit au silence. Elle est toujours là et ne fait que faire son travail. C’est comme le processeur de l’ordinateur. Il semble que parfois il cesse de travailler mais si vous allez voir dans le journal d’activité, il a toujours quelque chose à gérer.

Voulez-vous passer un examen psychiatrique ou avez-vous prescrit des médicaments psychiatriques? Enfermez-vous seul dans la pièce, sans distractions, prenez un stylo et du papier et commencez à écrire honnêtement toutes les pensées qui vous traversent l’esprit, sans censure, si rapidement. Apportez ensuite cette fiche à votre médecin et on vous répondra (si vous ne dites pas que je vous l’ai suggérée).

Mais ne vous inquiétez pas. Nous sommes tous là dedans. Nous sommes tous à la merci de cette saine folie . La pensée est un médicament et est capable de changer la chimie de notre corps. Nous en sommes tellement dépendants que nous ne remarquons même plus que cela se produit, tout comme la respiration. C’est devenu un automatisme qui nous éloigne de la réalité des choses, de notre présent. Et d’où s’échappe ce murmure implacable? Il le trouve dans la phase de rêve.

Rêver est nécessaire car il nous permet de rester en bonne santé. À travers les rêves, la pensée est libérée et nous libère de l’accumulation de  blablabla qui s’est produite pendant la journée. La nuit est une catharsis, une purification de l’esprit. Le trouver est simple. Faites attention à ce que vous ressentez avant de vous coucher après une journée particulièrement chargée et après votre réveil. Une autre personne, non? Les scientifiques disent que si nous sommes privés de nos rêves pendant quelques jours, nos heures de sommeil, nous deviendrons fous. C’est parce qu’aucune catharsis ne s’est produite et cette blablabla va exploser en pensées et actions folles.

ÉVEILLEZ ET AUGMENTEZ LA PUISSANCE DE L’ESPRIT

Si l’esprit est fatigué, il sera distrait, confus, nous prendrons de mauvaises décisions, nous ne serons pas créatifs … Un esprit reposé est plutôt réactif et prédisposé à réagir au mieux aux événements extérieurs. Garder notre esprit efficace nous permet d’être plus lucides, plus innovants, plus concentrés sur nos objectifs. Mais surtout, cela nous permet de vivre une vie saine et heureuse.

Voici 4 étapes pour garder notre esprit efficace et éveiller ses pouvoirs:

  1. Montrez votre gratitude: être consciemment reconnaissant de tout ce que vous avez, des fortunes qui nous ont été accordées et que d’autres manquent, nous garantit un certain niveau de bien-être et de tranquillité d’esprit. La gratitude est une énergie mentale positive et s’il est vrai que ce qui est similaire attire, assurez-vous que les choses dont vous serez reconnaissant augmenteront avec le temps. La reconnaissance nous permet d’augmenter notre estime de soi et nous rend forts face aux défis quotidiens, cela nous aide à donner la bonne valeur aux choses, aux gens.
  2. Organisez-vous: Henry Ford a déclaré qu’aucune tâche n’est difficile si vous la divisez en plusieurs morceaux. Si vous songez à construire une maison comme celle-ci, du jour au lendemain, sans savoir par où commencer ni où finir, vous risquez de voir la mission plus difficile qu’elle ne l’est. Si, par contre, vous vous inquiétiez d’abord des fondations, puis de la plomberie, des murs, de la toiture … ce serait très différent. Chaque tâche, si elle est divisée, est plus facile pour notre esprit. Et c’est encore plus facile si les différentes tâches sont épinglées puis barrées. Les choses organisées, peut-être épinglées sur un horaire hebdomadaire, pèsent moins sur l’esprit. De cette façon, il n’a pas à repasser continuellement la mémoire de l’engagement à prendre. En un mot : si vous utilisez un agenda, vous éviterez de tout noter.
  3. Pensez positif:  Si nous nous plaignons, jugeons et perdons du temps à voir le verre à moitié vide de choses, je doute que notre esprit puisse alors se réjouir, encore moins être reconnaissant.
    L’optimiste vit sur la péninsule aux possibilités infinies. Le pessimiste est bloqué sur l’île de l’indécision perpétuelle.
  4. Brisez la routine:  si chaque jour vous vous retrouvez à faire les mêmes choses, vous vous ennuyez, il y a quelque chose qui vous échappe … Trouvez de nouveaux stimuli pour votre cerveau, mangez un plat différent, habillez-vous comme vous ne l’avez jamais fait, changez de chemin pour vous rendre façon de faire du shopping … changez vos achats ! L’essence de la vie est le changement. 
    Essayez quelque chose de nouveau ! Quand les choses ne changent pas votre vie, vous n’évoluez pas.

L’entraînement de l’esprit, ainsi que l’entraînement du corps et de l’esprit, doit être une habitude quotidienne. Votre centre d’opérations, votre cockpit, a besoin d’un entretien quotidien soigné et qui peut s’en préoccuper si ce n’est vous?

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.