7 façons d’aimer qui vous êtes vraiment

Il est important, pour votre évolution personnelle, que vous appreniez à vous aimer. Si vous ne vous aimez pas, il est difficile de s’attendre à ce que les autres vous aiment en retour. Oui nous pouvons – et avons – beaucoup de défauts. Mais apprendre à embrasser toutes vos faiblesses est essentiel pour vous accepter comme vous êtes.

S’aimer soi-même devrait devenir votre priorité absolue si vous souhaitez créer un avenir remarquable. Je ne veux pas dire s’aimer de manière égoïste. S’aimer soi-même signifie embrasser votre singularité et les dons qui se manifestent dans votre vie quotidienne.

Une faible estime de soi met un frein à votre croissance personnelle en limitant votre potentiel. Considérez les pensées suivantes comme un guide pour vous reconnecter avec vous et développer une connexion plus forte et plus profonde avec la personne que vous êtes vraiment.

Se connaitre

Si votre désir est e croître personnellement, il est essentiel que vous arriviez à vous comprendre et à savoir ce qui vous passionne. Vous pouvez être conscient d’un certain nombre de défauts, mais les embrasser et aller de l’avant devient votre source de courage.

Personne n’est parfait – vous pouvez passer toute votre vie à essayer de remplir un puit sans fond si vous suivez cette ligne de pensée. Oui, même Sa Sainteté le Dalaï Lama est soumis aux conditions de fragilité humaine.

Tenez-vous devant un miroir et admirez simplement votre reflet. Aimez-vous ce que vous voyez ?

Certaines personnes n’arrivent pas à se tenir devant un miroir et à apprécier leur corps. Ne croyez-vous pas que ce qui est considéré comme défectueux et endommagé est en fait une qualité hautement souhaitée ou souhaitable pour d’autres ? Peut-être ne vous considérez-vous pas aussi important que les autres, dans votre vie. Peu importe, vous êtes le héros de votre propre vie.

Arrêtez de vous critiquer

Vous rabaissez-vous sur les petites choses ? Chaque fois que vous commettez une petite erreur, êtes-vous conscient de cette petite voix dans votre tête qui vous rappelle vos imperfections ?
Vous critiquer vous-même ne vous mènera nulle part. Les personnes qui pratiquent l’auto-compassion ont démontré avoir plus de succès et ont une vision plus saine de la vie. Il est vital que vous commenciez à regarder vos traits positifs au lieu de vous concentrer sur les aspects négatifs. Lâchez votre besoin de vous juger et évoluez vers un état d’empathie.

Embrassez votre nature positive

Lorsque vous entretenez des pensées positives, vous devenez plus gentil envers vous-même. Votre amour-propre et votre estime de soi augmentent. La bonté envers les autres devient une expression de votre amour-propre.
Vous pouvez seulement donner ce que vous avez. Par conséquent, si vous croyez que vous n’êtes pas digne d’attention et de gentillesse, vous refuserez probablement de partager ces vertus avec les autres.

Chaque personne est née positive, c’est simplement son environnement qui façonne la personne en un individu amer. Même à ce stade, vous avez toujours le choix d’embrasser votre nature positive. Rien n’est gravé dans le marbre à moins que vous ne lui donniez le pouvoir et la permission.

Reconnaissez votre succès

Vous pourriez ne pas avoir réussi selon vos termes et définition, pourtant la définition du succès est arbitraire. À quoi ressemble le succès pour vous ? Il y a beaucoup de gens qui ne font jamais aucun effort pour sortir de leur zone de confort et pourtant veulent que le succès frappe à leur porte.

Si vous avez fait un effort direct pour poursuivre quelque chose que vous désiriez, mais que vous n’avez pas réussi à le faire pour plusieurs raisons, ne le laissez pas nuire à votre définition du succès.

L’échec fait partie du processus menant à l’atteinte de vos objectifs. En fait, ceux qui réussissent dans la vie vous feront savoir qu’ils ont lamentablement échoué à plusieurs reprises avant d’atteindre le succès. Votre succès est déterminé par la façon dont vous rebondissez à partir de vos échecs et des leçons acquises en cours de route. Faire un effort est une grande chose. Il ne s’agit pas toujours de gagner, parfois c’est juste l’effort qui compte. Et c’est déjà beaucoup.

Libérez vos soucis

S’inquiéter est une émotion futile qui peut être mieux dépensée en prenant des mesures appropriées. S’inquiéter utilise l’énergie émotionnelle vitale qui peut être canalisée dans le développement de la résilience et de la force émotionnelle.

Plus vous entretenez des pensées inquiétantes, plus vous établissez une place dans votre esprit qui devient habituée aux pensées inquiétantes. Il y a un terme utilisé en neuropsychologie connu sous le nom de théorie de Hebb, qui énonce que « des neurones qui stimulent en même temps, sont des neurones qui se lient ensemble. »

Pour entretenir des pensées inquiétantes, vous établissez donc des connexions neuronales plus fortes dans le cerveau.

Pardonnez-vous

Oui, nous faisons tous des erreurs à un moment ou à un autre de notre vie – certaines personnes en font plus que d’autres, mais cela ne vous – ou ne les – empêche pas de continuer à avancer. Regarder en permanence vos erreurs inhibe les voies neurales vitales dans le cerveau de l’apprentissage.
Votre cerveau est conçu pour la croissance et l’apprentissage dans le contexte d’un environnement amusant. Nous sommes tous sujets à faire des erreurs – personne n’est à l’abri de cela.

Apprenez à vous pardonner en pratiquant le détachement des résultats. Ayez confiance que tout ce qui s’est passé dans le passé a été fait avec le niveau de conscience qui vous était apparu à ce moment-là.

En d’autres termes, vous faisiez de votre mieux avec les ressources dont vous disposiez à ce moment-là. Ainsi, le pardon ouvre la porte pour aller de l’avant. Appréciez les leçons tirées de votre expérience en la voyant comme une opportunité d’acquérir la résilience émotionnelle nécessaire pour combattre d’autres batailles dans la vie, dont beaucoup vous seront sûrement présentées.

Soyez reconnaissant

Si vous lisez cet article sur un ordinateur ou un smartphone, vous avez toutes les raisons d’être reconnaissant. Si vous avez accès à un ordinateur, vous avez le privilège d’avoir de l’électricité, ce qui signifie que vous vivez dans un pays industrialisé avec des ressources appropriées.

Près de trois milliards de personnes sur la planète vivent actuellement sous le seuil de pauvreté et on s’attend à ce que ce chiffre augmente au cours des prochaines années.

Moins de la moitié de la population mondiale gagne moins de 2 Euros par jour. Sans en faire un sermon sur la raison pour laquelle vous devriez être reconnaissant, il vaut la peine d’apprécier à quel point nous devons être reconnaissants lorsque nous considérons ces chiffres.

La gratitude implique d’être reconnaissant pour ce que vous avez. Cela signifie que reconnaître ce que vous avez dans votre vie en ce moment est le résultat des pensées, des croyances et de l’énergie que vous avez créées pour vous permettre d’être qui vous êtes. Vous créez votre réalité à travers la somme de vos pensées, habitudes et actions au fil du temps.

Il est de votre obligation d’être reconnaissant NON pour ce qui se passe dans le monde, mais ce qui se passe dans votre monde.

Être reconnaissant ne signifie pas se comparer aux autres qui ont moins de chance; car nous naviguons tous dans les eaux de notre propre voyage. Les gens se demandent souvent “Comment puis-je être reconnaissant quand les gens sont sans abri et meurent dans les pays du tiers monde ?Il est de votre obligation d’être reconnaissant NON pour ce qui se passe dans le monde, mais ce qui se passe dans votre monde.

Laissez-moi terminer cet article par l’une des histoires qui m’a le plus marqué dans ma vie pour vous  rappeler que nous n’avons pas à sauver tout le monde mais que chacune de nos actions – même les plus petites – ont de l’importance. Ainsi, si chaque personne dans le monde élevait sa vibration personnelle et son énergie de pensée à un niveau de gratitude ? La conscience collective de l’humanité s’élargirait, mettant ainsi fin à la pauvreté, au sans-abrisme et à d’autres maladies.

Tandis que je présente une société utopique dans mon exemple, il est néanmoins concevable que nous puissions avancer lentement vers cette possibilité si nous jouons tous notre rôle dans l’évolution de l’humanité par la gratitude.

Cet homme cheminait, le front bas, sur la plage, le long de l’océan. De temps en temps il se penchait, il ramassait au bord des vagues, sur le sable, on ne savait quoi et le jetait au loin dans l’eau. Un promeneur qui l’observait vint à lui, il le salua, puis :

– Que faites-vous ? lui dit-il.

– Vous le voyez, répondit l’autre, je rends à l’océan des étoiles de mer. La marée les a amenées, elles sont restées là, sur le sable, et je dois les remettre à l’eau, sinon c’est sûr, elles vont mourir.

Le promeneur, surpris, lui dit :

– Des étoiles de mer, rien que sur cette plage, il y en a des milliers. Et le long des côtes du monde, combien de millions de ces bêtes, que vous ne pouvez pas sauver, s’échouent tous les jours sur le sable ? Mourir ainsi est leur destin, et vous n’y pouvez rien changer.

L’homme ramassa une étoile, la tint un instant dans la main.

– Oui, sans doute, murmura-t-il.

Et la rejetant sur les vagues :

– Mais pour elle, ça change tout.

Henri Gougaud, L’Almanach

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.