Quand vous pensez avoir toutes les réponses, la vie change les questions

Le philosophe danois Soren Kierkegaard a déclaré: “La vie ne peut être comprise qu’à l’envers, mais elle doit être vécue en avant“. Il a reconnu que si le recul est idyllique, nous ne pouvons pas vivre dans cette perspective puisque le futur n’est promis à personne.

Si vous croyez que vous avez compris la vie, elle changera sûrement les règles quand vous vous y attendrez le moins.

La vie n’est pas quelque chose que nous devons analyser, mais expérimenter avec tous nos sens
. La vie doit être expérimentée avec un cœur ouvert et un esprit doux.

Nous devons nous efforcer de vivre avec humilité au lieu de l’arrogance. La vie se soucie peu de notre succès, du nombre de personnes qui aime nos publications sur les médias sociaux, du nombre de zéros sur notre relevé bancaire. Ce sont des concepts que l’humanité a inventés pour suivre ses progrès. Cela ne signifie pas que vous devriez vivre une vie austère, mais que vous êtes plus que la somme de vos possessions matérielles.

Ce n’est pas à nous de comprendre, mais d’expérimenter entièrement, y compris la douleur et les déceptions. Je ne veux pas dire que vous adoptez une perspective fataliste, mais acceptez vos circonstances avec peu ou pas de résistance. Vous devez juste laisser les choses être et ne rien faire à leur sujet. L’idée est d’être présent et de faire confiance au processus.

Vivez-vous selon vos aspirations les plus élevées et en respectant vos valeurs les plus profondes ? Il n’y a pas de mystère à résoudre dans cette vie, sinon d’expérimenter chaque moment ouvertement et avec vérité. Rappelez-vous: votre perception de la vie est une perspective et non la vérité absolue.

 

La vie a son propre agenda. Un peu comme une partie d’échecs contre un ordinateur où chaque coup est calculé à l’avance. Parfois, nous sommes un pion dans le jeu, en attente du mat et de la fin de notre partie. Pourtant, d’autres fois nous avons plus de pouvoir que nous réalisons.

Nous devons nous habituer à laisser la vie se dérouler comme elle le fait. Cela signifie que les situations ne vont pas toujours en notre faveur. Nous réalisons bientôt que la vie conspire pour nous et pas contre nous.

 

Nous pouvons penser que nous avons compris la vie, mais nous créons simplement un avenir basé sur le passé et présumons que la vie se déroulera en conséquence.

Renoncer au besoin de réponses

Comme vous le savez, la vie peut basculer du jour au lendemain. J’ai eu quelques revers très difficile à affronter. J’en suis venu à embrasser l’humilité et la fragilité de la vie. Bien que je sois un co-créateur de mon expérience, c’est toujours un jeu que je ne peux pas contrôler – et je ne voudrais pas de ce pouvoir pour être honnête.

Nous ne pouvons pas contrôler quand et comment nous allons mourir.

Nous ne pouvons pas contrôler si nous allons tomber malades.

Nous ne pouvons pas contrôler qui nous aime ou nous déteste.

Mais nous n’avons pas besoin de contrôler les circonstances de la vie, mais de leur permettre de passer à travers nous et d’embrasser les leçons qu’elles apportent, même la douleur et la souffrance.

Nos choix posent les bases pour créer notre avenir. Pour faire de meilleurs choix, faites attention à votre croissance personnelle et améliorez votre niveau de conscience pour vivre pleinement la vie.

Vous commencez à agir conformément à vos valeurs fondamentales et à faire des choix éclairés basés sur la vérité de votre réalité.

Si vous souhaitez donner un sens à la vie dans vos dernières heures, renoncez au besoin de réponses. Encore une fois, la vie n’est pas à comprendre mais à expérimenter entièrement, remplie de bons et de mauvais moments car c’est l’essence même de la condition humaine.

Je clôture cet article sur les mots de George Bernard Shaw “Je veux être complètement épuisé quand je mourrai, car plus je travaille, plus je vis. Je me réjouis de ce qu’est la vie.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.