Développement personnel

Ce que j’ai appris sur l’acceptation : la résistance crée la souffrance

L’obstacle le plus important à l’acceptation de la réalité en tant que telle provient de l’idée – fausse et largement répandue – selon laquelle nous ne devrions pas avoir à ressentir de douleurs physiques ou émotionnelles.

La douleur est un aspect nécessaire de la vie qui nous avertit du fait que quelque chose nécessite notre attention.




Notre tendance naturelle à éviter la douleur conduit à la résistance et à la souffrance plutôt qu’à l’acceptation et à la guérison. Résister à une situation qui existe déjà est futile et empêche notre capacité à prendre les mesures nécessaires pour résoudre le problème et commencer la processus de guérison.

Accepter ce qui est inconfortable ou douloureux ne signifie pas être résigné, passif ou devoir abandonner. Accordez-vous la sérénité d’accepter les choses que vous ne pouvez pas changer.

La sérénité nous permet d’assumer une acceptation pacifique et tranquille du fait que nous ne pouvons pas changer la réalité. Ce que nous pouvons changer, par contre, c’est notre attitude face à la douleur que nous devons affronter. Si nous acceptons que la douleur est là plutôt que de résister ou de la nier, nous sommes dans une bien meilleure position pour agir afin de commencer le processus de guérison.

Le courage de changer les choses que nous pouvons changer implique une qualité d’esprit qui permet de faire face aux difficultés, au danger ou à la douleur. Le courage de faire face à la douleur exige que nous acceptions son existence.

Nous avons besoin d’un bon jugement pour une action juste afin de nous guider dans l’identification des choses que nous ne pouvons pas changer (ce qui est déjà là) des choses que nous pouvons changement (les mesures que nous pouvons prendre pour améliorer la situation). Si nous ne pouvons pas changer la situation, nous devons accepter ce fait et aller de l’avant.

Continuez votre lecture...  Êtes-vous nerveux ?

Un élément important de l’acceptation est la retenue du jugement. Lorsque nous jugeons quelque chose de douloureux comme étant «mauvais», nous renforçons notre tendance à y résister. Cette résistance peut s’exprimer sous forme d’autocritique qui entrave notre capacité à guérir.

Un excellent moyen d’améliorer votre capacité d’acceptation est de vous exercer sur les petites irritations et gênes du quotidien. Une bonne occasion de pratiquer l’acceptation est lorsque vous êtes coincé dans la circulation. Notre résistance pourrait nous dire “si cela continue, je serai en retard” ou “si j’étais parti plus tôt, j’aurais pu éviter ce bouchon”. Ces réponses ne font que renforcer notre niveau de frustration et ne font absolument rien pour changer la situation.

Une réponse d’acceptation efficace consisterait à dire “La situation est ce qu’elle est – je fais avec”. Faire face à cela signifie se détendre, se concentrer sur le moment présent et abandonner le désir de vouloir que les choses soient différentes. Une autre pensée utile est “cela passera”. Aussi ennuyeuse que cette situation puisse paraître en ce moment, elle ne durera pas éternellement. Nous pouvons alors détendre notre esprit, prendre de profondes respirations lentes et avant de nous rappeler que nous sommes sur notre chemin.

S’exercer sur de petites irritations renforce notre confiance en nos capacités d’acceptation et nous prépare à mieux faire face aux situations plus graves et complexes qui font partie de la vie normale.

Acceptez – alors agissez. Quel que soit le moment présent, acceptez-le comme si vous l’aviez choisi. Travaillez toujours avec cela, pas contre. Eckhart Tolle.

 


VIVEZ ENFIN LA VIE DONT VOUS RÊVEZ !

OBTENEZ PLUS DE SAGESSE EN UN MINIMUM DE TEMPS
PROFITEZ D'UNE EXPÉRIENCE UTILISATEUR AMÉLIORÉE,
ACCÉDEZ AUX CONTENUS EXCLUSIFS,
GAGNEZ DES LIVRES INSPIRANTS,
DÉCOUVREZ COMMENT ATTEINDRE TOUS VOS OBJECTIFS.

Laisser un commentaire