La «dissociation» pour commencer à guérir les expériences traumatiques passées

Qu’est-ce que la «dissociation» et comment peut-elle aider quelqu’un à faire face à des souvenirs traumatisants ?

Comment quelqu’un peut il lâcher une expérience traumatisante et intense ? Ma première réponse est que vous devez apprendre à vous dissocier de l’expérience. Il y a une technique en Programmation Neuro-Linguistique (PNL) appeler la “dissociation”.

Quand nous pensons à une expérience passée, basée sur l’intensité de l’expérience, il y a un niveau “d’association” ou de “dissociation” que nous avons en ce qui concerne les émotions qui sont attachées à la mémoire.

Cela peut être à la fois pour des souvenirs agréables et douloureux. Ce que je vais partager avec vous dans cet article est une technique pour vous “dissocier” de quelque chose et, ce faisant, vous libérer pour explorer plus de ressources qui vous permettront de «laisser aller» le passé.

Quand les gens pensent à une expérience passée, ce qui arrive est qu’ils accèdent à différentes parties de leur esprit conscient et subconscient pour rassembler une représentation de la mémoire. Il y a certaines «modalités», visuelles, auditives et kinesthésiques qu’ils utilisent pour représenter cette expérience. Les caractéristiques de ces modalités qui sont appliquées à la mémoire de cette expérience détermineront l’intensité de l’association ou de la dissociation à la mémoire.

Maintenant, dans certains cas, ce rappel associé est génial ! Il y a des moments où vous voulez être pleinement associé à une expérience passée. Peut-être que c’est quelque chose qui vous donne du pouvoir, quelque chose qui vous fait vous sentir génial. Par exemple, pour moi, il y a une expérience très spécifique que j’utilise quand je veux ressentir de la gratitude, ou quand je veux me sentir ancré. C’est le souvenir de la naissance de ma première fille. Je me souviens encore très bien de la première fois où je l’ai pris dans les bras. L’expérience était si puissante que c’était un moment qui transforma ma vie pour toujours.

Ce sont ce types d’expériences auxquelles vous voulez être pleinement associés. Dans un prochain article, nous allons discuter de la façon d’améliorer les souvenirs. Pour l’instant, nous voulons nous concentrer sur la limitation de l’impact de la mémoire par la dissociation.

Le défi initial dans ce genre de processus est que la plupart des gens ne comprennent pas que vous avez la capacité de changer votre perception du passé. Ils croient que le passé est gravé dans la pierre. Mais la réalité est que votre perception du passé est simplement l’une des nombreuses perceptions possibles. Quand quelqu’un peut vous aider à le regarder d’un point de vue différent, souvent la pleine signification de l’expérience va changer. Vous avez en fait la possibilité de changer votre perception de la mémoire afin que, lorsque vous la retrouvez, la nouvelle perception vous donne plus de pouvoir.

Pour chacun de nous, lorsque nous rappelons un souvenir, il y a des images, des sons, des odeurs, sensations et des sentiments spécifiques qui sont tous liés à cet événement. Ces images, sons et sentiments ont des qualités spécifiques qui sont liées à l’expérience et déterminent comment nous réagissons à cet événement chaque fois que nous y pensons.

Par exemple, je veux que vous fassiez l’expérience de cela pendant un moment. En ce moment, je veux que vous pensiez à un événement heureux, quelque chose qui était une expérience vraiment agréable. Je veux que vous fermiez les yeux un instant et rappeliez tout ce que vous pouvez sur cet événement. Faites attention à ce qui se passe en premier. Pour certains d’entre vous, lorsque vous vous souvenez de cette expérience, la première chose que vous remarquerez est une image. Pour certaines personnes ce sera des sons. Et pour d’autres ce sera plus qu’un simple sentiment. Encore une fois, tout le monde stocke cette information de différentes façons, et il n’y a pas de «bonne» ou de «mauvaise» façon de se rappeler d’un évènement. La chose importante à savoir est que finalement ces modalités sont toutes interconnectées.

Maintenant, si une image est la première chose que vous remarquez lorsque vous pensez à cette expérience, je veux que vous remarquiez où elle se trouve. C’est-à-dire, est-ce directement en face de vous dans les yeux de votre esprit ? Est-ce proche de vous ? Est-ce à bout de bras ? Est-ce une image en mouvement comme lorsque vous regardez un film ? Ou est-ce une image fixe comme une photographie ? Est-ce en couleur ou est-ce noir et blanc ? La voyez-vous comme un observateur extérieur ? Ou vous en souvenez-vous comme si vous le voyiez à travers vos propres yeux ? Prenez conscience des caractéristiques de l’image.

Si la première chose qui a attiré votre attention lorsque vous pensez à ce souvenir sont les sons que vous entendiez, notez les caractéristiques de ces sons. Sont-ils clairs et nets ? Sont-ils harmonieux ou y a-t-il de la discorde ? Est-ce à un niveau de volume confortable ? Est-ce sensiblement plus fort ou plus doux ? Là encore, prenez conscience de ces nuances liées aux sons.

Maintenant, si la première chose que vous remarquez est un sentiment, prenez simplement conscience de ce sentiment. Remarquez d’où vient cette émotion, avez-vous un sentiment spécifique dans une zone spécifique de votre corps ? Que ressentez vous ? Y a-t-il une tension ? Y a-t-il une chaleur ? Quelles sont les différentes caractéristiques des sentiments que vous ressentez lorsque vous pensez à cette expérience, à la fois tactile et émotionnel.

Maintenant, ce que je voudrais que vous fassiez, c’est d’apporter de légères modifications à ces représentations. Je vais vous guider à travers des parties de chaque modalité dans cet exercice. Si vous voyez une image de l’expérience, que ce soit une image en couleur ou en noir et blanc, qu’il s’agisse d’une image animée ou d’une image fixe, je veux que vous preniez cette image et que vous la rapprochiez de vous. Au fur et à mesure que vous la rapprochez, l’image devient plus vive.

Notez également ce qui arrive à tout ce qui est associé à cette image. Est-ce que les sons deviennent plus forts ou plus doux lorsque vous rapprochez l’image ? Les sentiments s’intensifient-ils ou diminuent-ils à mesure que vous rapprochez cette image ?

Maintenant, je veux que vous fassiez le contraire de ce que vous venez de faire. Je veux que vous inversiez le processus. Je veux que vous repoussiez l’image loin de vous comme si vous étiez juste en train de vous en éloigner. Poussez l’image à 15 ou 20 mètres de vous. Au fur et à mesure que vous la repoussez, réduisez l’image au fur et à mesure qu’elle s’éloigne de vous. Remarquez ce qui arrive à l’intensité des sons et des sentiments.

Si vous êtes plus auditif et que la première chose que vous avez remarquée lorsque vous avez pensé à cette expérience sont les sons qui y sont associés, je veux que vous remarquiez ce qui se passe si vous augmentez le volume et la clarté.

Qu’arrive-t-il à tout ce qui s’y rapporte ? Qu’arrive-t-il aux sentiments lorsque vous augmentez le volume et la clarté ? Si vous devenez plus conscient des différents sons présents, écoutez plus intensément ce que vous n’avez pas remarqué auparavant, qu’arrive-t-il aux sentiments et aux images qui y sont associés ? Est-ce qu’ils deviennent aussi plus amplifiés et deviennent plus intenses ?

Et maintenant, imaginez-vous réduire ce volume. Rendez-le plus doux, plus silencieux. Notez ce qui arrive à l’image et aux sentiments qui sont associés à ces sons.

Maintenant, la dernière chose que je vais faire est pour les gens qui sont plus kinesthésiques. Si la première chose que vous avez remarquée lorsque vous avez pensé à ce souvenir a été un sentiment, prenez un moment et notez ce qui se passe si vous doublez l’intensité de l’un de vos sentiments. S’il y a de la tension, s’il y a un sentiment de détente; Qu’arrive-t-il à toutes les autres modalités associées ? Qu’arrive-t-il aux sons et aux images ?

Et maintenant, revenez à son sentiment original. Puis remarquez ce qui se passe si vous diminuez ce sentiment de 50%. Qu’arrive-t-il à tout le reste ?

La raison pour laquelle nous faisons cet exercice est de vous permettre d’expérimenter que tout sentiment que vous avez associé à votre mémoire change en fonction de la façon dont vous percevez cette mémoire.

Ainsi, si vous voulez intensifier votre mémoire, vous le pouvez. Vous pouvez la rapprocher, vous pouvez la rendre plus fort; vous pouvez doubler l’intensité des sentiments. Alors que vous le faites, l’intensité de la mémoire va augmenter. Il y a beaucoup de façons d’appliquer ceci et je vous invite à “jouer” avec. Rendez vos beaux souvenirs encore plus puisants et diminuez l’intensité des souvenirs négatifs.

Maintenant, prenons cette nouvelle perspective que nous venons de vivre et l’appliquons à quelqu’un qui a vécu une expérience traumatisante. La plupart du temps, ce qui se passe quand ils pensent à cette expérience traumatisante, revient à un flot d’images, de sons et de sentiments. Toutes les images, les sons et les sensations sont extrêmement amplifiés à cause de la façon dont ils emmagasinent inconsciemment cette mémoire. C’est ici que nous appliquons la technique de dissociation dont nous parlons en PNL. C’est ici que vous aidez une personne à explorer cette expérience en la dissociant ou en la déconnectant des associations dont elle se souvient.

Si vous avez une situation passée que vous n’arrivez pas à abandonner parce qu’elle est trop intense pour vous, ce que j’aimerais que vous fassiez est de fermer les yeux, et au lieu de vous souvenir de la situation, je veux que vous imaginiez que vous êtes assis quelque part à la cinquième rangée d’un cinéma et je veux que vous imaginiez simplement changer tout ce que vous voyez afin que cela ressemble à un vieux film en noir et blanc.

Voyez les chaises autour de vous, le plafond, les lumières et tout ce qui vous entoure comme s’il s’agissait d’un vieux film. Maintenant, quand vous pensez à cette expérience plutôt que de la voir telle que vous la voyiez, imaginez la voir sur ce film devant vous comme un vieux film noir et blanc granuleux.

Quand le film commence, plutôt que de le regarder à la vitesse que vous avez l’habitude de le regarder, remarquez ce que cela fait de le voir à très grande vitesse avec un filtre noir et blanc granuleux alors que vous êtes assis dans la cinquième rangée. Puis, quand il arrive à la fin, remarquez comment votre esprit se détache du sens que vous aviez lorsque vous le regardez avancer à une vitesse élevée.

Remarquez comment votre esprit se détache du sens que vous aviez lorsque vous le regardez auparavant. Au bout de plusieurs fois, imaginez passer à la dixième rangée de retour de l’écran et regarder ce film de l’expérience en noir et blanc. Dans cette nouvelle perspective, vous sentez-vous plus dans la position d’un observateur indépendant ? Êtes-vous capable de le voir sous différents angles ? Avez-vous remarqué la différence étant l’observateur que lorsque vous étiez dans l’image ? Quand vous y pensiez, vous étiez au centre de l’histoire et vous ne pouviez avoir qu’une seule perception. L’intensité a-t-elle diminué grâce à ce processus de dissociation ?

Maintenant, étant dans la dixième rangée, vous avez la capacité de voir les choses dans des perspectives nouvelles et différentes, ce qui vous permet de nouvelles possibilités de faire face à la situation. De cette position de dissociation, vous êtes en mesure de vous voir et de vous déconnecter de l’intensité de la situation. La dissociation vous permet de vous ouvrir à de nouvelles possibilités à partir de tous les points de vue.

Remarquez ce qui se passe alors que vous imaginez vous déplacer dans ce cinéma. Vous pouvez vous asseoir à droite de l’écran. Vous pouvez vous asseoir à gauche. Vous pouvez aller au fond de la salle et vous asseoir dans la dernière rangée. Remarquez comment chaque position a un niveau d’association différent avec l’événement.

En utilisant cette technique de dissociation, vous pouvez commencer à vous poser différentes questions qui vous aideront à abandonner le passé.

Commencez à poser ce genre de questions …

Qu’est-ce que je peux apprendre de cela ? Comment puis-je utiliser cette expérience pour grandir ?  Si je devais choisir de prendre part à cette expérience et l’utiliser à mon avantage, que pourrais-je faire ? Comment puis-je utiliser cette expérience pour servir un objectif plus grand ?

Lorsque vous posez des questions plus habilitantes, vous commencez à libérer les anciennes significations.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.