La pensée critique et le penseur critique

Penser est une chose que nous faisons tous naturellement. Les différences de nos pensées émanent probablement de nos préjugés et/ou conceptions plus ou moins erronées.
Nos préjugés et les visions déformées pourraient résulter d’hypothèses que nous avons faites ou d’informations qui nous auraient été données et que nous avons prises pour vérité.
Questionner, remettre en cause nos hypothèses et les informations auxquelles nous sommes exposées nous aidera à développer notre capacité penser de manière critique.

L’esprit critique un processus très complexe utilisée pour mieux comprendre, acquérir des connaissances et résoudre des problèmes.
Le processus de la pensée critique exige le maintien d’un esprit ouvert lors de la collecte et l’interprétation des données.
Ce processus exige que chaque réponse probable soit soigneusement évaluées pour identifier sa ‘probabilité d’exactitude’.

L’esprit critique a été défini de nombreuses façons. Certains pensent qu’avoir un esprit critique est une compétence d’ordre supérieur qui permet d’évaluer les arguments et les jugements pouvant conduire à la formation de certaines croyances.
D’autres pensent que l’esprit critique consiste à identifier et analyser les arguments en utilisant des capacités de raisonnement.
Les deux définitions impliquent que les arguments doivent être examinés et ainsi déterminer si l’information répond aux normes intellectuelles universelles. Ces normes intellectuelles universelles testent la qualité de l’information :

• La clarté de l’information
• La précision de l’information
• La pertinence de l’information
• La profondeur de l’information
• La logique de l’information
• L’importance de l’information
• L’équité de l’information

Le concept de normes intellectuelles universelles favorise la pensée critique.

Plusieurs autres concepts sont apparus dans une tentative de clarifier les compétences nécessaires à la pensée critique.
Tous impliquent une interprétation (catégorisation, clarification la signification…), l’analyse (examen des idées, identification des arguments…), l’évaluation (évaluation des revendications, évaluation des arguments), inférence (interrogation sur les preuves…), explication, auto-régulation (auto-examen, l’auto-correction) et déduction (raisonnement par analogie, formuler des hypothèses, modélisation, prévision…).
Bien que ces concepts puissent expliquer les compétences nécessaires à la pensée critique, le processus de la pensée critique peut être plus clairement expliqué.

La pensée critique commence par la recherche d’une réponse à une question. Une des techniques les plus importantes utilisées dans la pensée critique est de poser des questions. Alors que le penseur critique pourrait accepter la première réponse donnée, il mettra au défi toutes les réponses qui lui sont données.
Les penseurs critiques doivent être capables de garder le contrôle de leurs activités mentales, d’utiliser leur esprit critique pour donner un sens à leur monde en examinant soigneusement leur pensée et la pensée des autres afin d’en améliorer la compréhension.
Le penseur critique doit être en mesure de suivre les incohérences dans son raisonnement.

RÉFLÉCHIR, RÊVER, ÉVOLUER

Commencez votre voyage vers une vie plus consciente et plus épanouissante.
Rejoignez plus de 20 000 personnes qui reçoivent chaque matin
des articles inspirants exclusifs réservés aux abonnés et une affirmation positive pour bien démarrer la journée. 

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer