Quand l’argent contribue au bonheur…

Il existe de nombreux domaines dans ma vie où je pratique la frugalité. La chose intéressante est que les domaines dans lesquels je coupe les vivres sont des domaines dans lesquels je ne remarque pas de réel changement. En d’autres termes, je ne voit pas de changement.

Par exemple, je mange que très rarement au restaurant. Ceci n’est pas une grosse affaire parce que j’aime cuisiner et que ma famille est toujours présente autour de la table pour les repas. Bien sûr, certains soirs, il serait plus facile de sortir, mais je relève le défi de faire un repas avec ce que j’ai sous la main.

Il y a d’autres domaines où je dépense moins d’argent. Je fais mes propres produits ménagers… Mais ne vous méprenez pas, j’achète encore des choses que j’aime vraiment. Bien sûr, je sais pertinemment que je pourrais me passer de certaines d’entre elles (qui à réellement besoin d’un expresso ? de chocolat noir ?). Mais je choisis de dépenser mon argent dans les choses ou les expériences qui me procurent le plus de joie.

Pour certains, cela va être les sorties entre amis, d’autres les concerts, pour d’autres encore, les voyages… Nous avons tous des domaines pour lesquels nous sommes prêts à faire des concessions.

Je ne me suis jamais replonger tendrement dans un achat de chaussures, mais j’ai toujours savouré les souvenirs et les expériences acquises dans chaque voyage que j’ai eu la chance de faire. L’idée de ne pas dépenser son argent pour des choses qui ne vous tiennent pas à coeur vous permet d’allouer des ressources aux choses que vous aimez. C’est ce que nous pourrions qualifier de dépenses conscientes.

La dépense consciente est l’une des compétences les plus importantes que nous pouvons apprendre. Le principe de base est que nous pouvons dépenser notre argent sur les choses ou les expériences que nous voulons vraiment.

Portez une attention particulière aux pensées ou aux idées qui créent une vague d’émotions positives en vous. Ce sont les choses sur lesquelles vous devriez concentrer vos ressources.

Attention cependant à ne pas confondre l’impulsivité et le sens. L’impulsivité est le bruit dans notre estomac qui crée une réaction avant que nous ayons eu la chance de penser aux conséquences à long terme de nos actions.

Nous avons l’habitude de reconnaitre que nous avons agi impulsivement qu’après les faits. Pensez à toutes les fois où vous avez dépensez plus que prévu au supermarché avant de réaliser que vous aviez dépensé tout l’argent supplémentaire dans des choses futiles.

Il y a plusieurs domaines dans lesquels je trouve que les dépenses ressemblent plus à des investissements :

  • Les voyages
  • De nouvelles expériences avec ma famille,
  • Le développement personnel (livres, conférences, séminaires, etc.)

A l’inverse, il y a plusieurs domaines dans lesquels je trouve que mes dépenses m’amènent certains remords :

  • Les nouvelles voitures
  • Les nouveaux gadgets (qui font parfois les mêmes choses que d’autres gadgets que j’ai déjà)
  • Tout achat à crédit

Personne ne peut dire ce qui est important pour vous. Vous seul pouvez décider de ce qui va vous apporter la joie. Suivez votre coeur et dépenser moins sur les choses qui ne font pas chanter votre âme.

Le minimalisme n’est pas nécessairement vivre avec le moins de choses possibles, mais d’être pleinement conscient de ce que nous avons et être maître de nos choix.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.