Le Sarcasme : une bonne ou une mauvaise chose ?

Les scientifiques se rendent compte que la capacité de détecter le sarcasme est vraiment utile. Au cours des 20 dernières années, des chercheurs en linguistes, des psychologues et des neurologues ont étudié notre capacité à percevoir le sarcasme et acquérir une vision nouvelle sur la façon dont l’esprit fonctionne.
Des études ont montré que l’exposition aux sarcasmes améliore la résolution créative aux problèmes. Il est montré que les enfants arrivent à comprendre et à utiliser le sarcasme dès lors qu’ils arrivent à la maternelle. Une incapacité à comprendre le sarcasme peut être un signe avant-coureur d’un trouble du cerveau.

Distinguer le sarcasme est une compétence essentielle si l’on veut évoluer correctement dans une société moderne remplie d’ironie.
Katherine Rankin, neuropsychologue à l’Université de Californie affirme que “Notre culture est imprégnée de sarcasme”, “les personnes qui ne comprennent pas le sarcasme sont tout de suite identifiées et catégorisées comme socialement non habile”.

Le sarcasme est pratiquement devenu la première langue de la société moderne comme le dit John Haiman, auteur de ‘Talk Is Cheap: Sarcasm, Alienation, and the Evolution of Language’

Le sarcasme semble exercer le cerveau, les scientifiques qui ont suivis l’activité électrique des cerveaux exposés à des déclarations sarcastiques ont constaté que les cerveaux doivent travailler plus pour comprendre le sarcasme.

COMMENCEZ VOTRE VOYAGE VERS LA VIE DE VOS RÊVES

Ce travail supplémentaire peut rendre nos cerveaux “puissant”, selon une autre étude. La gymnastique mentale nécessaire pour percevoir le sarcasme comprend l’élaboration d’une sorte de “théorie de l’esprit” pour voir au-delà du sens littéral des mots et comprendre quelque chose d’entièrement différent. Cette “théorie de l’esprit” permet de se rendre compte que lorsque votre frère dit “bien joué” lorsque vous renversez de l’eau sur la table, il veut dire exactement le contraire.

Les déclarations sarcastiques sont, en quelque sorte, des mensonges. Vous dites quelque chose qui n’est pas littéralement vraie. Le sarcasme est une qualité à double face : il est à la fois drôle et peut être méchant. Cette double nature a conduit à des théories contradictoires sur pourquoi nous l’utilisons.

Certains experts linguistiques suggèrent que le sarcasme est utilisé comme une sorte de douce insulte, une façon d’atténuer la critique avec un usage indirect de l’humour. “Comment peux-tu garder cette chambre si propre ?” au lieu de “Cette chambre est une porcherie.”

D’autres perçoivent le sarcasme comme nuisible et préfèrent une critique franche.

Pourtant le sarcasme est un outil très pratique. La plupart d’entre nous passent leur vie à attendre que les choses se passent bien, Sinon, personne ne planifierait un mariage en plein air. Quand les choses tournent mal, un commentaire sarcastique est un moyen d’exprimer simultanément nos attentes ainsi que notre déception. Quand une pluie vient gâcher votre piquenique, il n’est pas rare d’entendre “nous avons choisi le bon jour, pour ça”. Dans cet exemple, vous dites à la fois que vous aviez espéré qu’il fasse beau et que vous êtes contrarié à propos de la pluie.

Nous sommes plus enclins à utiliser le sarcasme avec nos amis que nos ennemis. Comme tend à nous prouver le vieil adage ‘qui aime bien, châtie bien’

Il n’y a pas une seule façon d’être sarcastique ou une seule tonalité sarcastique. Dans son livre, John Haiman répertorie plus de deux douzaine de façons d’exprimer le sarcasme (volume, pause, ton employé, volume de la voix…) Par exemple: “Excusez-moi” est sincère” alors que “Mes Excuuuu….uuuses” est sarcastique et signifie le contraire

Les avantages surprenants du sarcasme

Le sarcasme est la forme la plus basse de l’esprit, mais la plus haute forme d’intelligence – Oscar Wilde.

Que le sarcasme soit ou non un signe d’intelligence, les experts en communication et les conseillers matrimoniaux nous conseillent généralement de rester à l’écart de cette forme d’expression particulière. La raison en est simple: le sarcasme exprime l’empoisonnement du mépris, blessant les autres et nuisant aux relations. En tant que forme de communication, le sarcasme alimente le conflit.

Et pourtant, une étude suggère qu’il peut y avoir des avantages inattendus au sarcasme : une plus grande créativité.

L’utilisation du sarcasme favorise la créativité pour ceux qui donnent et reçoivent des échanges sarcastiques. Au lieu d’éviter complètement le sarcasme au bureau, l’étude suggère que le sarcasme, utilisé avec soin et avec modération, peut être utilisé efficacement et déclencher des étincelles créatives.

Le sarcasme implique la construction ou l’exposition de contradictions entre les significations prévues. La forme la plus courante de l’ironie verbale, le sarcasme est souvent utilisé pour transmettre avec humour une désapprobation ou un mépris à peine voilé. “Hervé, ne travaille pas si dur !“, pourrait dire un patron en voyant son employé surfer sur Internet.

Les premières recherches sur le sarcasme ont exploré comment les gens interprètent les déclarations et ont découvert que, comme on s’y attendait, le sarcasme semble plus critique. Dans une étude, les participants lisent des scénarios dans lesquels, par exemple, une personne a fait quelque chose qui pourrait être vu négativement, comme fumer, et une deuxième personne a commenté le comportement à la première personne, littéralement (“Je vois que vous ne vous préoccupez pas de vos poumons “) ou sarcastique (” Je vois que vous vous préoccupez de vos poumons “). Les participants ont estimé que le sarcasme était plus condamnable que les déclarations littérales.

Dans une étude similaire , les participants ont été encouragés à faire preuve d’empathie, soit avec une personne se comportant d’une manière qui pourrait être interprétée comme négative, soit avec une seconde personne qui commente le comportement de la première personne. Les deux perspectives ont incité les participants à évaluer les commentaires sarcastiques de la deuxième personne comme étant plus impolis par rapport aux commentaires littéraux.

D’autres recherches ont montré que le sarcasme peut facilement être mal interprété, en particulier lorsqu’il est communiqué par voie électronique (courriel).

Pourquoi le sarcasme pourrait améliorer la créativité ?

Parce que le cerveau doit penser de manière créative pour comprendre ou transmettre un commentaire sarcastique, le sarcasme peut conduire à une pensée plus claire et plus créative. Pour créer ou comprendre le sarcasme, le ton doit surmonter la contradiction entre les significations littérales et réelles des expressions sarcastiques.

C’est un processus qui s’active, et qui est facilité par l’abstraction, qui à son tour favorise la pensée créative.

Dans une série d’études , par exemple, les chercheurs ont constaté que le bruit modéré peut être une source inexploitée de créativité, fournissant une distraction bienvenue qui aide le cerveau à créer des associations disparates. En outre, on croit que l’alcool aide la créativité , jusqu’à un certain point, en réduisant la concentration et en relaxant l’esprit.

Le sarcasme peut être interprété négativement, et ainsi entraîner des coûts de relation. Alors, comment pouvons-nous exploiter ses avantages créatifs sans créer le type de conflit qui peut nuire à une relation ?

Cela revient à la confiance. Avec le même contenu et le même ton, le sarcasme exprimé envers ou reçu de quelqu’un en qui nous avons confiance est moins provocateur que le sarcasme exprimé envers ou reçu de quelqu’un de qui nous nous méfions.

Bien sûr, si nous devions varier le ton et le contenu, cela ferait également la différence – avec un ton extrêmement dur et un contenu critique, même la confiance pourrait ne pas suffire.

Compte tenu des risques et des avantages du sarcasme, votre meilleur pari est de garder les remarques salées limitées aux conversations avec ceux que vous connaissez bien, de peur d’offenser les autres – même si vous les aidez potentiellement à penser de façon plus créative.

Et vous, que pensez vous du sarcasme ?

RÉFLÉCHIR, RÊVER, ÉVOLUER

Commencez votre voyage vers une vie plus consciente et plus épanouissante.
Rejoignez plus de 20 000 personnes qui reçoivent chaque matin
des articles inspirants exclusifs réservés aux abonnés et une affirmation positive pour bien démarrer la journée. 

7 réflexions sur “Le Sarcasme : une bonne ou une mauvaise chose ?”

  1. birembaut nathalie

    bien réel cet article à faire lire à certains mais qui pourraient ne pas tout comprendre …….

  2. Le sarcasme est particulièrement présent dans la culture française. Moi-même je suis américaine avec un mari français. Nous partageons notre temps entre nos deux pays avec nos filles. Le sarcasme que j’observe en France au quotidien, est très destructeur psychologiquement, surtout dans le contexte les écoles. Ceci fait parti des raisons que je suis contente d’avoir le privilège d’avoir déscolariser nos enfants, tout en les gardant dans le système académique français, mais avec des professeurs prives à notre domicile. Aux U.S.A., l’encouragement, les mots valorisants, et la reconnaissance des qualités de la personne en question, (telle que l’élève,) remplacent le sarcasme, voire l’humiliation. L’estime de soi est fortement abîmé par une approche tellement dur, sans compassion. Je pourrais élaborer d’avantage car j’aurais beaucoup à rajouter la dessus! Entre temps, ayons de la douceur et de la compassion dans nos propos avec autrui tout en étant franc et bien honnête. Le sarcasme n’a pas sa place dans une société qui a tant besoin d’évoluer pour faire un monde meilleur, en commençant par une prise de conscience à propos du langage qu’on utilise en parlant à nos enfants, pour qui nous sommes l’exemple le plus important.

  3. ma vie est basée sur la communication tantôt ironique,tantôt sarcarstique, Il est bien vrai que c’est l’illustration d’une coupure avec le réeel dans mon cas. Mes sarcasmes qui tiennent lieu de mode de communication “très sérieux” n’ont jamais été que des repoussoirs qui tiennent àdistance l’intimité sincère entre moi et mon entourage. Un vrai poison de vie en réalité mais l’envers du décor est créativité, est invitation à ce que l’interlocuteur fasse plus d’éfforts pour soutenir ma conversation.. C’est une manière de tenir la barre haute à ces derniers, étant donné que le contenu de mes propos dissimule des sujets qui ne sont pas désinvoltes, loin de là. Est-ce ma difficulté à exprimer mes sentiments réeels et qui sont appelés à entendre l’autre?

    1. InstantsPrésents

      le sarcasme est une façon d’exprimer nos pensées sans peine. Avec sarcasme, la même pensée (formulée différemment) fait moins mal et reflète souvent une difficulté à dire les choses ‘clairement’. Vouloir “piquer” l’autre pour le faire réagir.

  4. Bonjour, tantôt il est dit que le sarcasme est une douce insulte, mais, ce n’est pas une insulte de dire qu’on a pas choisi le bon jour pour le dit mariage, exprimé avec la positive.

  5. Il y a des situations aberrantes qui requiert un langage sarcastique pour démontrer le ridicule de la situation. Une petite touche d’humour noire aide souvent à la compréhension.

  6. Le sarcasme n’est pas l’ironie, c’est bien pire. Je veux bien être l’instigatrice d’une vraie prise de conscience de la part des gens, car ce monde part à vau-l’eau ! Allez, venez mes “élèves”, je sais comment vous remettre sur le droit chemin pour un monde plus paisible où tout le monde sera sympa avec tous !

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer

RESTEZ INSPIRÉ(E)

Inscrivez-vous gratuitement et recevez chaque matin du contenu exclusif réservé aux abonnés pour réfléchir, rêver, évoluer

Retour haut de page