Les principaux signes qui montrent que vous êtes malheureux au travail

Comment savoir si vous êtes malheureux au travail ? Que quelque chose ne va pas et qu’il est temps de faire quelques changements, soit au travail ou en trouvant à un nouvel emploi ?

Dans mon travail, je parle à beaucoup de gens qui ne sont pas satisfaits de leur emploi. Voici les dix premiers symptômes de malheur au travail que j’ai observés.

Vous tergiverser

Vous faites votre travail mais ne vous manifestez pas lorsque vous pourriez aider vos collègues ou vous ne le faites qu’au dernier moment possible.
Si de nombreuses personnes considèrent la procrastination comme une faiblesse personnelle, pour moi c’est un des signes forts du malheur au travail.

Vous passez le dimanche soir à maudire le lundi matin

Une des pires choses est que le malheur au travail s’immisce dans votre temps libre. Si vous avez eu une journée difficile au travail, il est difficile de rentrer à la maison et de passer une bonne soirée. De même, si vous n’êtes pas heureux la semaine, il sera difficile de se détendre le week end.

Vous vous souciez (plus que d’habitude) de votre salaire et votre intitulé de poste.

Vous n’aimez pas le travail de sorte que vous vous concentrez beaucoup plus sur le salaire et les avantages. Savoir que quelqu’un dans un poste similaire est payé plus que vous vous ronge.

Quand nous sommes malheureux au travail, nous sommes beaucoup plus regardant sur l’argent. La raison est simple, lorsque le travail ne nous donne pas le bonheur et le plaisir que nous voulons, nous vons besoin d’autre chose de celui-ci. Que pouvons nous vouloir d’autres que la rémunération et les promotions.

Vous n’avez pas envie d’aider vos collègues

Vos collègues peuvent être débordés mais vous n’avez pas vraiment envie de tendre la main. Pourquoi devriez-vous le faire ?

Une étude psychologique très intéressante a commencé par mettre les sujets soit de bonne humeur soit de mauvaise humeur. On leur a ensuite demandé de traverser un couloir pour atteindre une autre pièce où l’expérience se poursuivra.
C’est dans le couloir que l’expérience réelle a eu lieu – les sujets ont tous croisés un homme tenant une grosse boîte et ayant du mal à ouvrir une porte. L’expérience a montré que, lorsque nous sommes de mauvaise humeur, nous sommes beaucoup moins susceptibles d’aider les autres.

Les journées de travail semblent longues.

La première chose que vous faites en arrivant le matin est de calculer le nombre d’heures qu’il vous reste avant de pouvoir rentrer à la maison.
Ironie du sort, cela rend la journée de travail encore plus longue.

Vous ne vous souciez de rien.

Les choses peuvent aller bien ou mal au travail, cela ne vous affecte pas. Quand vous êtes malheureux, vous vous souciez surtout de vous et non de votre entreprise.

Les petites choses vous énervent.

Les petits désagréments vous agacent. Comme quelqu’un qui prend trop de place sur le parking, une personne qui parle trop fort dans la salle à côté.
Quand vous êtes malheureux, il en faut beaucoup moins pour vous embêter.

Vous avez des doutes sur les motivations des autres

Peu importe ce que les gens font, vous vous demandez où ils veulent en venir. Bon ou mauvais, grand ou petit, toutes les décisions et actions faites par vos collègues et managers sont vus sous cet angle.
Des études montrent que nous sommes aussi plus méfiants quand nous sommes malheureux.

Vous ressentez des symptômes physiques

Vous souffrez d’insomnie, de maux de tête, peu d’énergie…
Des études montrent que lorsque vous êtes malheureux au travail vous êtes plus enclin à ressentir certains symptômes physiques du stress.

Combien d’entre eux s’appliquent à vous dans votre emploi actuel? Est-il temps de faire quelque chose?

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.