Qu’est-ce qu’un mini accident vasculaire cérébral ?

Qu’est-ce qu’un mini accident vasculaire cérébral ? Comment se fait-il qu’une personne ne sait pas qu’elle en a eu un ? Je prends actuellement un traitement pour la tension artérielle. J’ai 75 ans et je me demande ce qui m’attend ?

Les mini accidents vasculaires cérébraux, sont aussi appelés attaques ischémiques transitoires (AIT). Une AIT est comme un accident vasculaire cérébral ( AVC ), sauf qu’il ne dure que quelques minutes. Cela se produit lorsque l’apport de sang dans une partie du cerveau est brièvement interrompu.  Les symptômes de l’AIT, qui apparaissent en général soudainement, ressemblent à ceux d’un accident vasculaire cérébral mais ils ne durent pas aussi longtemps. La plupart des symptômes de l’AIT disparaissent dans l’heure qui suit, bien que certains puissent persister jusqu’à 24 heures. Parfois, si un patient est seul, il est possible qu’il ne réalise même pas qu’il a été victime d’une AIT, ou il peut simplement oublier que ça lui est arrivé. En général, c’est un membre de la famille qui remarque les symptômes du patient.

Les symptômes peuvent comprendre : engourdissement ou mollesse dans le visage, engourdissement ou faiblesse d’un bras ou d’une jambe, en particulier d’un côté du corps ; confusion ou difficulté à parler ou à comprendre ce qui est dit , trouble de la vision d’un ou des deux yeux, difficultés à marcher, vertiges, ou perte de l’équilibre et manque de coordination.

Etant donné qu’il est impossible de savoir si ces symptômes sont ceux d’une AIT ou d’un accident vasculaire cérébral aigu, les patients devront partir du principe que tous ces types de symptômes sont un signe d’urgence et ils ne devront pas attendre pour voir s’ils vont disparaître.

Une rapide évaluation (dans l’heure ), est nécessaire pour identifier la cause de l’AIT et déterminer la thérapie appropriée. Selon les antécédents médicaux du patient et les résultats de l’examen médical, le médecin pourra recommander un traitement médicamenteux ou la chirurgie, pour réduire le risque d’une attaque complète chez les personnes ayant fait une AIT.

Les agents anti-plaquettaires, en particulier l’aspirine, font partie du traitement standard des patients à un risque d’accident vasculaire cérébral. Aux personnes atteintes de fibrillation auriculaire (battements du coeur irrégulier = arythmie), on pourra prescrire des anti-coagulants.

Un patient pour lequel une AIT est suspectée, devra subir un examen médical complet, avec examen neurologique minutieux.

Continuez à prendre vos médicaments pour la tension artérielle comme ils vous ont été prescrits par votre médecin. Si vous avez une sclérose des artères, mieux vaut éviter les colliers serrés autour du cou. Si vous avez effectivement eu une AIT, il se peut que votre médecin vous demande de passer une échographie des artères du cou, afin de voir s’il y a des plaques qui auraient pu provoquer l’AIT. Et demandez à votre médecin, s’il pense que vous devriez prendre de l’aspirine ( à la posologie habituellement utilisée chez le nourrisson ) une fois par jour, pour empêcher la formation de caillots dans votre sang.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.