Sommes-nous vraiment maîtres de nos décisions ?

Entre la conscience, l’inconscient et le subconscient, sommes-nous vraiment maîtres de nos décisions ? Nous sommes souvent persuadés que toutes nos décisions sont le fruit de nos propres pensées. Toutes nos actions sont de notre propre fait. Et pourtant…

Qu’est-ce que le conscient ?

Ce qui constitue le conscient, c’est tout ce qui monopolise votre attention, que ce soit pas la vue, par exemple.
L’écran de l’ordinateur que vous regardez, les mots qui y sont inscrits, monopolise votre attention.
Votre champ visuel est limité à cet instant. Votre capacité à voir ce qu’il y a autour de vous, est de ce fait, lésée.
Notre conscient est tous les jours sous l’emprise de tout un tas d’information à traiter.
Ne vous inquiétez pas , nous sommes tous logés à la même enseigne.
Le fait est que notre conscient se trouve très vite saturé, trop occupé à devoir traiter de tout un tas d’informations plus ou moins importantes.

Il est important pour tous, de prendre un certain recul. Il y a certainement quelques obligations qu’on donne à notre conscient , qui pourraient être évités, ce qui permettrait d’élargir notre champs de vision, d’écoute.

Qu’est-ce que l’inconscient ?

On peut définir l’inconscient par une immense banque de données.
Face à une situation bien précise, il va vous forcer à réagir de telle manière.
Par exemple, imaginons que vous êtes en voiture, un animal traverse la route.
En une infime fraction de seconde, votre inconscient va vous pousser à écraser la pédale du frein.
Un autre exemple, imaginons que vous utilisiez toujours le même mot de passe pour accéder a votre boite E mail, ou Facebook.
Si vous créez un compte twitter par exemple, avec un mot de passe différent, vous vous surprendrez lorsque vous voudrez y accéder, à rentrer le mot de passe que vous utilisez habituellement.
Ce n’est que lorsque l’accès au compte sera refusé, que votre conscience vous dictera qu’en effet, vous avez commis une erreur, vous rentrerez alors le bon code.
Votre inconscient gère une grande partie de votre vie, afin de soulager, le conscient, qui lui ,est saturé des informations qu’il a à traiter.
Là encore, pas d’affolements, nous sommes tous logés à la même enseigne.

Qu’est-ce que le subconscient ?

Le subconscient, étymologiquement, cela signifie sous la conscience. Il constitue un état psychique qui influe sur notre inconscient. Qu’est-ce que ça signifie ?

Imaginons qu’une succession de mauvaises nouvelles viennent plomber votre moral.
Votre capacité à agir, et entraîne chez vous une succession d’émotions négatives telles que la colère, le manque de confiance en vous, la nostalgie, la honte… votre subconscient impacte votre inconscient.

Le message qui lui est envoyé est: si quelqu’un ne prête pas attention à moi, de la manière dont je le souhaiterais, je vais éprouver de la colère, je vais réagir en pleurant,ou violemment.
si ce garçon ou cette fille ne me regarde pas, cela sera du au fait que je ne suis pas assez bien pour lui ou pour elle, par exemple. Je vais me sentir rabaissé, et avoir une fausse image de moi.
si mon patron refuse de m’accorder une augmentation , c’est parce que je ne le mérite pas.
si tout le monde profite de moi, et ne me donne rien en retour, c’est que je n’en fais pas suffisamment. Notre subconscient dicte à notre inconscient comment il doit réagir.

Nous sommes exposés approximativement à 80% d’émotions positives, pour 20% d’émotions négatives. Or notre inconscient, ajouté à notre subconscient, gère 90% de nos actions.

Chaque fois qu’une occasion se présente, il va chercher dans sa banque de donnée, comment agir face à cette situation. Les émotions négatives appellent les émotions négatives. La réciproque est vrai. Les émotions positives appellent les émotions positives.

Il est indispensable de savoir analyser, et ce pour chacun d’entre nous, indépendamment des uns ou des autres, ce qui impacte notre ressenti, face à une même situation donnée.

Une fois que vous aurez défini tout un tas de circonstances, qui vous procurent de façon excessive, un mal-être, vous saurez prendre toute la hauteur nécessaire pour reconnaître ce type d’évènement.
Il vous faudra alors, dicter à votre subconscient, l’information que vous voulez réagir d’une autre manière, et ne plus être affecté, de la manière dont vous pouviez l’être avant.

« Mon mari ne m’a pas regardé de la manière dont je le souhaitais, ce n’est pas grave, demain est un autre jour. »

Savoir garder le sourire en soi, est la meilleure arme pour donner le sourire à votre entourage.
Visualiser ce que vous souhaitez pour vous, et pour les autres, c’est programmer votre inconscient pour que cela arrive.

Pour étayer cette dernière réflexion, laissez-moi vous raconter une histoire que j’ai lu il y a quelques jours dans un magazine….

Totalement inconnu à l’époque, un jeune adolescent rencontre l’humoriste Franck Dubosc. l s’approche de lui pour pouvoir faire une photo à ses côtés. En rentrant, il dit à sa maman qu’un jour, il allait faire un film avec Franck Dubosc.

Plusieurs années plus tard, la maman alla chercher la photo prise des années auparavant, et dit à son fils :
-Tu sais ce que tu m’as dit, ce jour-là, lorsque tu es rentré ?
-Non.
-Tu m’as dit : “Un jour, maman, je tournerais avec lui. Cette photo, tu l’as accroché au mur avec une punaise” et chaque jour, tu la regardais..

Ce jeune adolescent n’est autre que Kev Adams, un jeune acteur plébiscité par de nombreux ados. Cet exemple montre que , même si les choses peuvent parfois paraître impossibles, le fait de programmer votre inconscient vers un but bien établi, peut aider à ce qu’elles se mettent en place.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.