Si vous voulez être heureux, acceptez la vie telle qu’elle est et laissez aller ce que vous ne pouvez pas contrôler

Le bonheur c’est accepter ce qui est et abandonner ce que vous ne pouvez pas contrôler. Cela semble simple non ? Alors pourquoi ne sommes-nous pas heureux ?

Parce que ce qui semble facile est souvent difficile à appliquer dans la vie réelle. Nous voulons que le bonheur remplisse un vide dans nos vies, mais nous ne voulons pas de la lutte et des difficultés qui vont avec. Pourtant, la douleur et la lutte servent de rappel pour cesser d’essayer d’influencer les circonstances qui sont hors de notre contrôle.

Si vous croyez que les circonstances extérieures sont inévitablement liées à votre histoire, alors vous serez sûrement à la merci de ce qui se passe dans votre vie“, nous explique Jan Frazier.

J’ai lu de nombreux livres sur le bonheur au cours des dernières années et force est de constater que le bonheur est beaucoup plus simple que nous le pensons. Bien que je ne néglige pas le travail et les recherches des différents auteurs, je suis d’avis que le bonheur est accessible une fois que nos pensées sont en harmonie.

C’est notre façon de penser qui nous empêche d’atteindre le bonheur. Un compte bancaire plein d’argent, une voiture de luxe ou des bijoux sont peut-être de bonnes choses à avoir, mais elles s’épuisent après un certain temps et n’ont aucun sens si vous ne pouvez pas trouver la paix et le contentement à l’intérieur de vous.

Parfois, le courage réside réellement dans l’acceptation et non dans le combat. – Oreille Attentive (Apprentie-poète de L’Humanitude, Canada)

Le sens que vous donnez à vos expériences

L’homme est responsable de ses problèmes parce qu’il les crée à travers ses pensées. Rien en dehors de vous n’a de sens à part le sens que vous lui donnez. Votre cerveau attribue un sens aux événements de la vie pour donner un sens à ce qui se passe.

Pourtant, le sens que vous donnez peut être inexact si vous le regardez à travers une lentille déformée. Par exemple, si vous avez été trompé dans une relation, le sens que vous attribuez aux relations futures sera basé sur un manque de confiance. Ce n’est ni juste ni faux, mais un aspect de l’image.

Demandez-vous si vos schémas de pensée vous aident ou vous font du tort. Il est essentiel de se souvenir que nos perceptions sont créatrices – si nous définissons quelque chose comme négatif, c’est le message que notre cerveau reçoit et répond en créant un état émotionnel pour renforcer cette réalité.

Votre bonheur consiste à recadrer les événements pour accepter ce qui est et laisser aller ce que vous ne pouvez pas contrôler.

En se référant à notre exemple précédent où votre confiance a été mise à mal par l’infidélité, la leçon à tirer est que vous êtes susceptible de choisir un partenaire digne de confiance dans votre prochaine relation, compte tenu de sa relation avec votre bonheur. Ce contraste aide à faire la lumière sur ce que vous appréciez le plus et sur ce qui sera important pour vous.

Pour mettre davantage l’accent sur ce point, vous avez accepté la transgression de votre précédent(e) partenaire, notant que vous avez peut-être joué un rôle dans la co-création d’un déséquilibre au sein de votre couple. Je ne veux pas dire que vous avez consenti à l’infidélité, mais en tant que partie qui se conforme, vous êtes toujours responsable des événements qui ont eu lieu.

Par conséquent, votre leçon est d’accepter la dissolution de la relation et de libérer tout jugement, colère et haine en vous pardonnant vous-même et votre ancien(ne) partenaire.

Apprendre de l’expérience

Continuer à nourrir la colère et la rancoeur vous attache à l’autre personne et fait peu de choses pour vous aider à guérir. En réalité, vous êtes susceptible d’apporter des émotions toxiques dans la prochaine relation, en répétant les dommages du passé et en étiquetant les relations futures comme toxiques.

Il est donc essentiel de recadrer la façon dont nous interprétons les événements de notre vie. Au milieu de l’acceptation se trouve l’invitation à laisser aller ce que vous ne pouvez pas contrôler.

Dans cet exemple, vous ne pouvez pas contrôler les actions des autres. Vous ne pouvez pas contrôler s’ils vont retomber amoureux. Vous ne pouvez pas contrôler s’ils vous seront fidèles. Cependant, vous pouvez contrôler votre réponse à ce qui se passe. Vous pouvez contrôler le sens que vous donnez à l’événement. Vous pouvez contrôler les leçons tirées de l’expérience et les utiliser dans la prochaine relation.

Vous pouvez contrôler si vous restez une victime ou un ambassadeur de la paix intérieure et de l’harmonie. Ce sont des leçons puissantes, mais bien souvent nous réfléchissons à ce qui a mal tourné dans le passé plutôt qu’à la façon de faire avancer les choses.

George Bernard Shaw nous dit que : “Nous devenons sages non par le souvenir de notre passé, mais par la responsabilité de notre avenir.

Je ne dis pas que c’est facile et cela peut prendre des années. Mais c’est un chemin beaucoup plus intéressant que d’être victime de votre situation.

C’est un fait, nous ne pouvons pas contrôler les circonstances de la vie, mais nous pouvons contrôler comment nous réagissons à ce qui nous arrive.

C’est une mesure de notre engagement à accepter la vie telle qu’elle est et laisser aller ce que nous ne pouvons pas contrôler.

NE PARTEZ PAS SANS VOTRE EBOOK GRATUIT !

et recevez nos affirmations pour réinventer votre vie et la vivre à son plein potentiel.